L'entreprise d'État chinoise : de "l'institution sociale totale" vers l'entité économique ?

par Corine Eyraud

Thèse de doctorat en Lettres

Sous la direction de Van Thao Trinh.

Soutenue en 1997

à Aix-Marseille 1 .


  • Résumé

    L'entreprise d'État, telle qu'elle a été développée par les communistes chinois, est un type d'organisation sociale très particulier. Elle se distingue ainsi d'une entreprise occidentale par son caractère de pluri-fonctionnalité : elle possède des fonctions économiques, administratives, politiques et sociales. Elle peut être définie comme une institution sociale totale au sens que Goffman donna a ce terme. D'autre part, elle est, du point de vue de ses activités, un simple maillon de l'organisation économique nationale : de nombreux éléments de la gestion de l'entreprise ne sont pas du ressort de la direction de l'entreprise. Les différentes réformes concernant les entreprises d'État commencent a la fin des années 70. Leur objectif est de réaliser un nouveau modèle d'entreprise. Il s'agit de réintégrer dans l'entreprise les fonctions de gestion de la production, des approvisionnements, des ventes, du personnel et de gestion financière. Ces nouvelles entreprises sont conçues comme des entités économiques indépendantes, pour lesquelles le critère majeur est celui de rentabilité. Il s'agit finalement, dans le même objectif de rentabilité, d'externaliser les fonctions sociales de l'entreprise. Nous avons défini l'entreprise d'État chinoise d'avant les reformes comme une "forme sociale" particulière. Notre objectif est d'analyser les transformations de cette forme tout au long de ces presque vingt années de reformes. Mais la question ne s'arrête pas la. Chacune de ces formes sociales s'intègre en fait et même présuppose un certain type d'économie et un certain type d'organisation sociale. Ce sont ces relations entre les caractéristiques essentielles de la forme sociale et celles de la société globale que nous analyserons, montrant ainsi que l'entreprise est bien, pour reprendre le titre d'un ouvrage collectif dirige par R. Sainsaulieu, "Une affaire de société". Nous montrerons d'ailleurs, en conclusion, comment l'aboutissement de ces réformes signifierait un changement radical de l'organisation sociale et spatiale de la société urbaine chinoise.

  • Titre traduit

    Chinese state enterprise : from "total institution" to economic entity?


  • Résumé

    Chinese state enterprise, as it has been developed by the Chinese communists, is a kind of social organization very special. Its main difference from the western enterprise is its multifunctionality : has economic, administrative, political and social functions. It can be defined as a total institution in the meaning of E. Goffman. In an other hand, it is only a link of the national economic system : a lot of aspects of management are not within the competence of the directorate of the enterprise the different reforms concerning state enterprise. They plan to restore management of production supply, of sales, of staff and financial management to the enterprise. These new enterprises are supposed to be independant economic entities, appraised on the criterion of profitability. The reforms plan also to externalize the social functions out of the enterprise. We have defined the Chinese state enterprise before the reforms as a special "social form". Our objective is to analyze the transformations of this form throughout these nearly twenty years of reforms. But the question is more complicated : each of these forms combine with, and even presuppose, a certain pattern of economy and a certain pattern of social organization. We will analyze these relations between the main characteristics of the social form and the ones of the global society. Finally, we will demonstrate how the outcome of these reforms would mean a radical change for social and spatial organization of the Chinese urban society.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1999 par l'Harmattan à Montréal, Paris

L'entreprise d'État chinoise : de "l'institution sociale totale" vers l'entité économique ?


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol.
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines (Fenouillères).
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines (Fenouillères).
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines (Fenouillères).
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Laboratoire d’Economie et de Sociologie du Travail. Service de documentation.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 4-3100 (1997)
  • Bibliothèque : Maison Asie-Pacifique (France). Fonds Asie. Fonds Pacifique/Océanie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : CN 56188 (TH) (1)
  • Bibliothèque : Maison Asie-Pacifique (France). Fonds Asie. Fonds Pacifique/Océanie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : CN 56188 (TH) (2)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1999 par l'Harmattan à Montréal, Paris

Informations

  • Sous le titre : L'entreprise d'État chinoise : de "l'institution sociale totale" vers l'entité économique ?
  • Dans la collection : Points sur l'Asie
  • Détails : 1 vol. (396 p.)
  • ISBN : 2-7384-8264-3
  • Annexes : Bibliogr. p. 383-394
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.