Autour de l'image du docte en Italie du Nord pendant la Renaissance : études iconologiques

par Catherine Agarini

Thèse de doctorat en Lettres

Sous la direction de Claude Massu.

Soutenue en 1997

à Aix-Marseille 1 .


  • Résumé

    Le terme "docte" recouvre une classe d'hommes qui utilisent,entre le xive et le xvie siecle, leur savoir a des fins economiques : le maitre d'ecole, l'universitaire, le secretaire, le poete, l'historiographe, le chancelier et le precepteur. Dans la premiere partie, une large place est faite a l'enseignement elementaire a partir du decor des manuscrits puis des livres imprimes. Vers le milieu du quattrocento. L'image du maitre d'ecole se fixe : il apparait ferule en main, entoure d'enfants parfois distingues en bons et mauvais ecoliers. A un moment charniere de l'histoire universitaire, le xiiie siecle, correspondent les premieres representations enluminees de la lecon academique. Ce type iconographique s'epanouit en italie du nord. Notamment avec les tombeaux des professeurs de bologne, illustrant les liens entre les communes ou les seigneuries et le monde enseignant, soulignant le mouvement d'aristocratisation de la profession et les modes de transmission du savoir avec l'aide de la gestuelle. La deuxieme partie s'interesse a l'exaitation patriotique des "trois couronnes",petrarque, dante et boccace, a florence. Un culte figuratif important se developpe des la fin du xive siecle dans des cycles d'hommes illustres associant l'image des poetes a celle de chanceliers comme coluccio salutati. La scene de dedicace appartient a l'arsenal des instruments de propagande celebrant les actions de mecenat des princes. Le precepteur, s'incarnant idealement dans les figures de guarino de verone et de vittorino da feltre, est pare du prestige que lui conferent de nouveaux programmes eductifs. Son role se codifie sur les medailles vers le milieu du xve siecle. La troisieme partie analyse le portrait du savant dans son "studiolo",une formule perfectionnee par les maitres flamands, et constate qu'il se propose comme le miroir d'orientations culturelles et religieuses. Le "saint augustin" de sandro botticelli (c. 1480) sert ainsi a faire un expose philosophique en relation avec le neo-platonisme tandis que vittore carpaccio laisse sur le meme theme, a venise au debut du cinquecento, le premier portrait de collectionneur d'art humaniste.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/2135
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.