De la grammaire à la rhétorique : les groupes nominaux à déterminant indéfini, l'exemple de Racine

par Marie-Antoinette Pieri-Pellizza

Thèse de doctorat en Lettres

Sous la direction de Joëlle Gardes.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le travail presente a pour objet le fonctionnement textuel des groupes nominaux initialises par un article indefini, dans le corpus des onze tragedies de racine. Ces groupes sont decrits dans le cadre de la dynamique communicationnelle des dialogues et des monologues au moyen des outils fournis par la tradition rhetorique. Ils jouent un role capital dans le discours des personnages tragiques comme procedes indirects de nomination et de designation. La selection d'un determinant indefini produit en premier lieu un effet de generalisation qui s'inscrit dans les strategies de persuasion que les personnages deploient pour peser sur les volontes de leurs partenaires ou sur leur propre volonte. Les groupes nominaux indefinis ont ete mis ainsi en relation avec le discours enthymematique. En second lieu, on a decrit leur fonctionnement dans le cadre de la persuasion en relation avec les passions. Dans le cadre de la double enonciation theatrale, on a tente de montrer que ces groupes, se susbstituant aux designations identifiantes, transposent au plan de la generalite prototypique les conduites particulieres representees dont elles assurent pour le spectateur la necessaire lisibilite.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 422 f

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Théâtrothèque Gaston Baty (Paris).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : D4 250
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.