La présentation du transcendantal

par Jean-Paul Paccioni

Thèse de doctorat en Lettres

Sous la direction de Gérard Lebrun.

Soutenue en 1997

à Aix-Marseille 1 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    C'est semble-t-il, en problematisant la presentation intuitive que kant remet en cause l'ontologie wolffienne et reinvente la notion de transcendantal. Pourtant, cette problematisation n'est jamais directement thematisee pour elle-meme dans l'oeuvre critique. Ce paradoxe conduit a etudier le probleme de la presentation dans la critique de la raison pure, de maniere a ressaisir sa place et sons sens dans la pensee kantienne. Apres avoir etudie la place de l'ontologie et de la connaissance intuitive dans les pensees de wolff et de baumgarten, nous etudions la maniere dont l'oeuvre pre-critique est determinee par ce contexte et tente de resoudre les apories qu'il fait naitre. Nous pouvons ensuite aborder la critique de la raison pure et examiner l'originalite de la reponse qu'elle apporte. C'est fondamentalement alors la maniere dont cette oeuvre deploie sa propre unite systematique, et parvient a la justifier, que nous etudions.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol., 711 f
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.