Des montagnes du Pinde à la plaine de l'Achelóos : hommes et activités en Etolie-Acarnanie (Grèce)

par Michel Bouillet

Thèse de doctorat en Lettres

Sous la direction de EMILE KOLODNY.

Soutenue en 1997

à Aix-Marseille 1 .


  • Résumé

    L'etolie-acarnanie constitue un departement grec meconnu : un "espace transparent". Le cloisonnement de ce territoire marginal, balkanique et mediterraneen, est analyse pour determiner les facteurs de banalite au sein de la province grecque et sa personnalite sur le versant occidental du pays. Espace montagneux, partage par la vallee de l'acheloos, artere centrale separant l'etolie de l'acarnanie, il est abondamment alimente en eau, draine par trois fleuves, qui sont, outre le premier cite, l'evinos et le mornos. Les divisions administratives ont structure le nome dans une logique micro-regionale compartimentee selon les paysages et la morphologie. L'evolution demographique est replacee dans le temps long, aboutissant, apres des phases de croissance et de repli, depuis l'antiquite, a l'explosion de la fin du xixe et du debut du xxe, a l'homogeneisation ethnique, a l'emigration et a la concentration de la population dans des plaines polarisees au detriment des montagnes. La croissance economique et demographique actuelle est le fait d'un axe central, la colonne vertebrale du departement, entre trois villes : agrinio, missolonghi et naupacte. L'agriculture et l'elevage jouent un role essentiel, dans le cadre de petites exploitations familiales, ou les strategies de survie a base de pluriactivite dominent. Le departement est considere par l'etat comme un fournisseur de matieres brutes : eau, electricite hydraulique, sel, produits agricoles. L'industrie est la grande absente, si l'on excepte l'elaboration du tabac. Un regionalisme etolo-acarnanien se dessine, demandant une prise en compte des interets de la facade ionienne, appelee a devenir un axe majeur de l'integration de la grece a l'union europeenne avec les grands travaux du pont rio-antirrio, du tunnel sous le detroit d'akti-preveza ou le port de platiyali, symbole de la gestion bureaucratique du pays. L'avenir de ce "far-west" grec semble inscrit dans ce cadre, avec le deversement de la croissance de patras.


  • Résumé

    Aetolia-acarnania constitutes an unrecognized greek province (nomos) : a "transparent space". The partitioning of this secondary, balkan and mediterrean territory is analysed to determine banality's factors within greeks provinces and its own individuality in the western side of the country. This mountainous space, divided by acheloos valley, is abundantly fed with water from three major rivers : acheloos, evinos and mornos. The administrative divisions structured the province according to a microregional logic from landscapes and morphological compartments. The demographic evolution was replaced inside long time. It ends to the explosion from the late xixth century to the beginning of the xxth, after several growth and fall phases since ancient times, therefore to the ethnic homogenization to the emigration and to the concentration of the population into polarized plains to the detriment of mountains. The present economic and demographic growth concentrates itself in a central axis, the province's spine, between three towns : agrinio, missolonghi and nafpaktos. Farming and breeding are essential activities as part of small family exploitations, within dominate survival strategies based on pluriactivities. The province is considered by state as a supplier of primary products : water, electricity, salt, agricultural products. Industry is lacking, with exception of tobacco elaboration. Un aetolo-acarnanian regionalism is standing out, requesting to accept responsability for the interests of the ionian side, which is called to become the major integration axis for greece to european union, with public works such as the rio-antirrio bridge, the tunnel under the straight of akti-preveza or platiyali harbour, symbol of the bureaucratic management of the country. This greek far-west's future seems to be a part of this side, profiting by patras'development.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol., 535 f
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Ecole française d'Athènes. Bibliothèque.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : Mi 447
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.