Littérature et peinture dans "Henri Matisse", roman d'Aragon

par Christine Lorente

Thèse de doctorat en Lettres

Sous la direction de Suzanne Ravis-Françon.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Aragon regroupe des textes qu'il a ecrits sur matisse a partir du moment ou il le rencontre, entre les annees quarante et cinquante, et il leur ajoute des textes conjonctifs, des notes, des illustrations, pour en faire un livre intitule henri matisse, roman, publie seulement en 1971. La peinture de matisse donne d'abord un elan a l'ecriture romanesque d'aragon, par le biais de la personne du peintre, mais aussi grace a la source d'inspiration que represente sa peinture. Cependant, la longue genese, la forme discontinue et la question de l'unite de l'ouvrage semblent aussi liees a la difficulte a dire ce qui n'est pas de l'ordre des signes verbaux. Ainsi, le discours sur la peinture se confronte a plusieurs problemes. C'est d'abord l'ekphrasis : aragon ne decrit pas les tableaux, mais evoque la figure et le dynamisme du trait. C'est aussi la couleur : elle est irreductible au discours et en meme temps le discours y cherche sa legitimite. C'est ensuite le modele, qui se rattache d'ailleurs a la question du realisme pour aragon : matisse part toujours d'un modele et va au-dela, ce qui pose la question de savoir comment rejoindre par le biais de l'art une realite qui n'est pas la, mais aussi la question de la limite. Bien sur, a chaque fois, c'est le rapport du pictural au verbal qui est ici envisage. Enfin, si l'image resiste face au dire, il nous faut essayer de comprendre pourquoi aragon utilise le detour de la peinture de matisse. Le concept lacanien d'ecran (qui suppose une image) va nous permettre de saisir le va-et-vient de l'image au texte. La difficulte a dire la peinture rejoint la difficulte a dire l'autre et soi-meme. Chez aragon, c'est le feminin, c'est-a-dire la femme (apparemment exhibee dans la peinture matissienne) mais aussi ce qui est archaique en nous, qui est masque et qui manifeste en meme temps paradoxalement le retour du textuel. L'ecrivain reussit ainsi a creer un espace, celui du livre qu'est henri matisse, roman, et y exerce un art romanesque qui, se developpant des les premiers textes, aboutit dans ses derniers romans.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 387 f

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.