Les ouvriers de mémoire : culture et imaginaire historiques des architectes au XIXe siècle (France 1760-1920)

par Bernard Thaon

Thèse de doctorat en Lettres

Sous la direction de Philippe Joutard.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'objectif de ce travail a ete de rendre compte des styles dits historiques en examinant les rapports que les architectes ont entretenus avec l'histoire au xixe siecle. Une premiere partie s'attache a donner une definition de ces architectes selon deux points de vue : 1, celui des representations, lie a celui des fonctions exercees, dans lequel le discours romantique sur l'artiste joue un role important. 2, celui de l'apprentissage du metier qui passe par le dessin et l'ecole des beaux-arts de paris ou on peut observer un processus d'acculturation. Dans une seconde partie l'examen de quelques problematiques particulieres (notion de local, eglise, hotel de ville) selon l'axe chronologique 1760 - 1920 permet d'observer continuites et ruptures dans la production des architectes : continuites avec la theorie derivee de l'histoire de la cabane, ruptures avec l'arrivee dans le champ de l'architecture, par le biais de la culture historique promue par guizot, du monde de la petite notabilite.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 385 f

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.