La réécriture des contes orientaux dans la littérature française du dix-huitième siècle

par Haïthem Hammamy

Thèse de doctorat en Littératures comparées

Sous la direction de Jean Goulemot.

Soutenue en 1996

à Tours .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La présente thèse porte sur le conte oriental en France (pénétration, traductions, adaptations et influences) au dix-huitième siècle. Elle s'appuie sur le cabinet des fées (1785-1789) du chevalier de Mayer. Cette collection, en quarante et un volumes, est la plus représentative de la production féerique du siècle des Lumières. Elle regroupe la majorité des contes merveilleux publiés à partir de la fin du dix-septième siècle. Notre travail a débuté par une opération de tri qu'il est nécessaire d'effectuer pour rassembler les contes orientaux éparpillés dans la collection du cabinet des fées. Notre corpus ainsi établi, nous nous sommes efforcé de voir en quoi le conte oriental diffère du conte de fées. En d'autres termes, nous nous sommes posé la question suivante : sur quels critères un conte est-il reconnu comme oriental par le public français du dix-huitième siècle ? Notre objectif était donc de dégager les caractéristiques des contes orientaux. Notre recherche s'est orientée essentiellement vers les structures narratives qui organisent le conte oriental (emboitage, reprise, etc. . . ) et sur sa thématique, sans jamais perdre de vue que les traducteurs et imitateurs adaptent aux normes et au gout français cette forme culturelle si particulière.


  • Résumé

    This present thesis deals with the oriental tales in France (how they mode their way to France, how they were translated and adapted, then about their influences) in the eighteenth century. The thesis is based on the Cabinet des fées (1785-1789) of the knight of Mayer. This collection, in forty-one volumes, is the most representative of the fairy production of the age of enlightenment. It regroups the majority of marvellous tales published since the end of the seventeenth century. Our work has begin with the necessary sorhing out in order to collect the oriental tales scattered in the collection of the cabinet des fees. Our corpus thos etablihed, we tried to see in what ways the oriental tale is different from the fairy tale. In other words, the question is: on which criteria will a tale be recognized as oriental by the eighteenth century french public? Our purpose was to point out the characteristics of oriental tales. Our research is mainly orientaled towards the narrative structure which organizes the oriental tale (story inside the story, re-telling) and about the themes, treeping in mind that translators and imitators adjust this so particular cultural form to french standards and tastes.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (375 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.