L'élaboration littéraire de l'expérience existentielle : la représentation romanesque de la mort (Proust, Giono, Rulfo, Garcia Marquez)

par Dominique Mahieux

Thèse de doctorat en Littératures comparées

Sous la direction de Jean-Louis Backès.

Soutenue en 1996

à Tours .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Cette thèse analyse les représentations de la mort, et plus particulièrement de l'agonie, au travers de quatre textes romanesques définis comme des récits de mort : "La Mort de Baldassare Silvande, vicomte de Sylvanie" de Marcel Proust, "Mort d'un personnage" de Jean Giono, "Pedro Paramo" de Juan Rulfo et "El Otono del patriarca" de Gabriel Garcia Marquez. Les idées, les archétypes, les mythes, les images, ainsi que les énonces idéologiques présents dans les narrations sont mis en lumière dans ces textes de cultures française et latino-américaine. Une première partie s'attache à l'ensemble de l'œuvre. La mort y apparait être à la source de la narration, elle rythme le texte ; et les éléments narratifs idéologiques qui fonctionnent dans les textes sont aussi mis au jour. Puis, le long travail de la mort, de son point de départ jusqu'à son résultat, le cadavre, est observé. Les rapports à la mort qu'entretiennent les personnages dévoilent un parcours initiatique qui mène toujours à une transcendance. Les personnages vont vers un inconnu. Un espace de l'après mort se dessine, se structure, au travers d'images archétypales, d'un imaginaire primitif. Le sacré pénètre les espaces-temps. Les lieux se sacralisent et le temps est investi par le mythe. Enfin, cette dernière partie laisse apparaitre le lien que l'écriture tisse avec le mythe. L’écriture romanesque de la mort exprimé au travers du foisonnement des images poétiques un sens à la mort ainsi qu'une aspiration à la transcendance, à l'absolu.


  • Résumé

    This thesis analyses the representations of death, and in particular of agony, through four romanesque texts defined as narratives of death: "La Mort de Baldassare Silvande, vicomte de Sylvanie" from Marcel Proust, "Mort d'un personnage" from Jean Giono, "Pedro Paramo" from Juan Rulfo and "El Otono del patriarca" from Gabriel Garcia Marquez. The ideas, the archetypes, the myths, the images and the ideological indications present in these texts, from both french and latin-american cultures are brought to light. The first section gives an overall view of the work. Death appears to be at the source of the narration, it provides the rhythm; and the ideological elements which operate in the texts are also presented. Then, death's lenthy labour is observed from starting point to end goal -the corpse. The relationships with death which confront the characters unveil the path of initiation which leads to transcendance. The characters advance towards the unknown. Through the archetypal images and primitive imaginary the 'place' of after life begins to find a structure, to take form. That which is sacred penetrates both spaces and times. The places become sacred ant time is invested with myth. The final part reinstates the connection that the writing weaves with the myth. The romanesque writing on the subject of death gives it a reason, as well as providing an exploration of transcendance, of absolute, through the abundance of poetic images.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (429 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.