Biosystématique des palétuviers du genre Avicennia : recherche de nouveaux marqueurs taxonomiques

par Anne Bousquet-Melou

Thèse de doctorat en Biosytématique végétale

Sous la direction de Jacques Vassal et de Marie-Thérèse Fauvel.

Soutenue en 1996

à Toulouse 3 .


  • Résumé

    Cette etude s'integre a celles qui concernent le fonctionnement des ecosystemes mangrove et notamment les relations entre les differents peuplements et les principaux parametres de leur environnement (regime hydrique, cycle des nutriments, stabilite du substrat). La biosystematique du genre avicennia, un des principaux composants des mangroves, est indispensable a de telles etudes. Les differents auteurs ne s'accordant pas sur le nombre d'especes d'avicennia (ils en ont decrit jusqu'a 20), une des premieres difficultes est de determiner ce nombre. Cette etude biosystematique se base sur une des classifications les plus recentes qui decrit 8 especes dont 3 dans la region afrique de l'ouest/amerique (a. Germinans, a. Schaueriana et a. Bicolor) et 5 dans la region indo-pacifique (a. Alba, a. Rumphiana, a. Officinalis, a. Integra et a. Marina). Cette etude consiste en une revision des caracteres morphologiques et une recherche de nouveaux marqueurs taxonomiques en anatomie (hypoderme, nervure mediane, idioblastes), phytodermologie (stomates, glandes a sel, trichome) et phytochimie (iridoides). L'anatomie a permis de discriminer 2 groupes au sein du genre avicennia en fonction des differents types de poils (definis sur le nombre de cellules-socle) et des differences tissulaires de la nervure mediane (anneau de sclerenchyme, faisceau abaxial, presence d'idioblastes autour de la nervure). L'isolement de 2 iridoides a partir d'a. Germinans puis leur dosage dans chaque espece grace a des techniques chromatographiques, ont apporte de nouvelles informations au niveau infraspecifique, en particulier pour les populations americaines et africaines d'a. Germinans. L'analyse cladistique des differents caracteres permet une reconstitution phylogenique des avicennias qui tend a confirmer leur origine asiatique et leur migration d'une part vers l'afrique de l'est (a. Marina), d'autre part vers le continent americain (a. Bicolor, a. Schaueriana et a. Germinans), puis vers l'afrique de l'ouest (a. Germinans).

  • Titre traduit

    Biosystematic of the genus avicennia : searching for new taxonomic markers


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 181-[4] f.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1996TOU30236
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.