Etude des sources et mécanismes de transport de l'ozone et de ses précurseurs, dans les régions tropicales, à partir des campagnes aéroportées TROPOZ I et II

par Isabelle Jonquières

Thèse de doctorat en Physicochimie de l'atmosphère

Sous la direction de Alain Marenco.

Soutenue en 1996

à Toulouse 3 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La formation photochimique d'ozone a partir de la pollution anthropique pose le probleme de l'augmentation a long terme de ce compose et de ses precurseurs dans la troposphere, retentissant sur l'effet de serre, la sante et l'environnement. Afin d'etudier les distributions globales et regionales de l'ozone et de ses precurseurs, plusieurs campagnes aeroportees (stratoz/tropoz) ont ete organisees a differentes epoques de l'annee, entre 1983 et 1991. Ces distributions resultent a la fois de processus chimiques de formation/destruction, et de processus de transport. Dans ce travail, nous nous sommes plus particulierement attaches a identifier les processus de transport, a partir des retrotrajectoires des particules d'air echantillonnees, et de l'etude du contexte dynamique dans lequel evoluaient ces particules. La premiere etude, au-dessus de l'amerique du sud tropicale (campagne tropoz ii), illustre une situation ou les processus dynamiques predominent sur les processus chimiques. Les teneurs elevees en precurseurs carbones de l'ozone observees au-dessus de 8 km d'altitude, resultent d'un transport rapide en altitude d'air originaire de la couche limite du bassin amazonien, region d'intense convection. L'absence d'ozone et de traceurs d'emissions anthropiques suggere que les sources de ces precurseurs correspondent a des emissions naturelles de la foret amazonienne. La seconde etude, concernant les mesures effectuees au-dessus de la cote d'ivoire, en periode de feux de biomasse (campagne tropoz i), met en evidence le role des processus de transport associes au front intertropical et des processus chimiques, dans la redistribution des composes. Les fortes concentrations en ozone et precurseurs relevees dans la couche d'harmattan, surmontant la couche de mousson faiblement polluee, resultent, en avant du front, du transfert en altitude des composes emis par les feux, puis de l'ascension de cet air pollue au-dessus de la couche de mousson. L'evolution des concentrations a l'interieur des particules d'air, au cours de leur transport, a ete etudiee a partir de modeles de boite de chimie

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 183 p

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1996TOU30315
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.