Modifications des échanges de constituants mineurs atmosphériques liées à la création d'une retenue hydroélectrique. Impact des barrages sur le bilan du méthane dans l'atmosphère

par Corinne Galy-Lacaux

Thèse de doctorat en Physicochimie de l'atmosphère

Sous la direction de R. DELMAS.

Soutenue en 1996

à Toulouse 3 .


  • Résumé

    Ce travail a pour but de quantifier les emissions de gaz traces dans l'atmosphere par les retenues hydroelectriques a partir d'une etude de cas en guyane francaise. Les emissions de methane, gaz carbonique et hydrogene sulfure ont ete mesurees sur la retenue de petit saut, sur la riviere sinnamary pendant une periode de 2 ans. Depuis le debut du remplissage, 310 km#2 de foret tropicale ont ete noyes. Nous avons mesure les emissions de methane et de gaz carbonique resultant de la diffusion et de l'effervescence a la surface du lac et du degazage de l'eau rejetee dans la riviere, ainsi que le stock des gaz en solution et leurs evolutions temporelles. Des emissions maximales de 800 tonnes (ch#4) par jour ont ete observees en fevrier 1995, correspondant a des concentrations moyennes de 14 mg. L#-#1 de ch#4 dissous dans la colonne d'eau. L'oxydation biologique du methane se traduit par une forte consommation d'oxygene dans l'eau de la retenue et de la riviere. Les emissions totales de ch#4 et co#2 ont ete determinees a partir de l'ensemble des donnees, ce qui a permis le calcul de la perte de carbone depuis le debut du remplissage. Une tentative d'extrapolation temporelle des emissions de methane de la retenue de petit saut sur une periode de 20 ans a ete realisee grace a des mesures effectuees sur des barrages plus anciens en cote d'ivoire. Ces donnees ont ete utilisees pour contraindre un algorithme representant l'evolution temporelle du methane dissous dans une retenue tropicale. Il permet de calculer l'emission potentielle de methane ainsi que le bilan approche du carbone de la retenue de petit saut. En 20 ans, l'emission de methane pourrait atteindre 500 000 a 1 million de tonnes alors que 35% du stock de carbone de la biomasse submergee pourrait etre perdu sous forme d'emission gazeuses dans l'atmosphere. Enfin une extrapolation spatiale est effectuee au moyen d'une statistique des barrages dans le monde. Une premiere estimation des emissions de methane par les retenues artificielles est proposee ; elle montre que cette source anthropogenique devrait etre prise en compte dans le bilan global du methane

  • Titre traduit

    Modifications of trace gases exchanges related to realization of an hydroelectric dam. Global impact of dams on the atmospheric methane budget


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (ix-210 p.)

Où se trouve cette thèse ?