Heterogeneite optique et mineralogique des surfaces planetaires par etude spectrale : region de tharsis (mars) et bassin d'impact humorum (lune)

par Patrick Martin

Thèse de doctorat en Planétologie

Sous la direction de Patrick Pinet.

Soutenue en 1996

à Toulouse 3 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Ce travail, base sur la theorie de la spectroscopie de reflectance, comporte un premier volet d'etude sur les proprietes optiques, mineralogiques, et thermophysiques de la surface martienne (region de tharsis), en relation avec les processus d'alteration et la proportion de roches crustales exposees, et un second ayant trait a l'etude optique, physico-chimique, et geologique de la surface lunaire dans la region du bassin d'impact humorum. Dans le cas de mars, environ 1500 spectres ont ete analyses dans le domaine 0. 8-1. 05 micron (resolution spectrale r=600) lors de l'opposition de 1990, a partir de mesures hyperspectrales effectuees par le spectrographe integrale de champ tigre. Les donnees, couvrant la region volcanique de tharsis a une resolution spatiale de 200-250 km, donnent acces a une information detaillee concernant la mineralogie ferrique et ferreuse de sols martiens non documentes ou faiblement documentes. Les signatures spectrales presentent des caracteristiques d'absorption se distribuant dans 3 domaines de longueur d'onde: 0. 85-0. 89 micron, 0. 90-0. 94 micron, et 0. 95-1. 0 micron. Combines a des analyses de donnees de laboratoire, les resultats issus d'une modelisation par melanges spectraux revelent qu'environ 90% des terrains consideres peuvent etre expliques par des combinaisons variees de mineraux de type clinopyroxene et de type hematite, les 10% restant representant des variations spectrales plus subtiles. Des caracteristiques ferriques et ferreuses sont presentes dans les spectrs de la plupart des regions brillantes et sombres, pour des unites de surface d'environ 250 km x 250 km. De plus, des associations inhabituelles de proprietes spectrales sont mises en evidence, fournissant des arguments en faveur d'une heterogeneite de composition des sols. Ces heterogeneites seraient controlees par des melanges variables de mineraux de type hematite, par des assemblages hematite-pyroxene, et/ou par des phases variees de pyroxenes. Les relations entre propriets spectrales et thermiques semblent etre plus complexes que la distribution bimodale classique proposee lors de travaux anterieurs, avec des caracteristiques ferriques et ferreuses reliees a l'inertie thermique mais de maniere non systematique, des regions echappant a la tendance generale observee. Dans la deuxieme partie, une mosaique a haute resolution spatiale (340 m) de la region lunaire de mare humorum a ete produite a partir des donnees multispectrales acquises en 1994 dans les cinq canaux de la camera uv/visible de la sonde spatiale clementine (0. 40, 0. 75, 0. 90, 0. 95, et 1 micron). Plusieurs analyses spectrales ont permis de caracteriser et de contraindre la composition chimique (teneur en fer, en titane) de la region et d'effectuer une premier estimation de la mineralogie et de la maturite de la surface, sur la base des proprietes spectroscopiques. De plus, le couplage des resultats d'une modelisation par melanges spectraux avec l'information geomorphologique et topographique de la region a conduit a deduire des implications sur la mise en place des differents types d'unites de mers et de continents, sur les contaminations de materiaux au sein de ces unites, ainsi que sur les variations stratigraphiques crustales liees a la formation du bassin d'impact

  • Titre traduit

    Optical and mineralogical heterogeneity of planetary surfaces from spectral investigation: the tharsis region (mars) and the humorum impact basin (moon)


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (287 p.)
  • Annexes : 618 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Observatoire Midi-Pyrénées. Centre de documentation Sciences de l'Univers.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1996/OMP/0295
  • Bibliothèque : Observatoire de Paris (Section de Meudon). Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : MMf.TMartin
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.