Etude du transfert d'énergie dans les mélanges krypton-xénon depuis l'état moléculaire Kr2*[1u(3P1)] dissociatif

par Frédéric Marchal

Thèse de doctorat en Physique des gaz ionisés

Sous la direction de Yves Salaméro.

Soutenue en 1996

à Toulouse 3 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'essentiel de ce travail concerne l'etude du melange kr-xe excite par absorption multiphotonique. L'excitation initiale porte sur l'etat kr#21u(#3p#1). Sa dissociation rapide conduit a la creation de l'etat atomique resonnant kr(#3p#1). L'analyse temporelle de la luminescence filtree a 128 nm et 145 nm dans le krypton pur et dans les melanges kr-xe permet de comprendre les processus de transfert d'energie du krypton vers le xenon dans ces conditions d'excitation. L'analyse des spectres d'ionisation et d'excitation dans les melanges kr-xe permet de se placer dans les meilleures conditions d'excitation de l'etat kr#21u(#3p#1), tout en minimisant les possibilites d'ionisation du melange lors de l'etude temporelle. Les spectres d'excitation montrent que l'excitation du melange kr-xe peut etre du type atomique ou moleculaire. Tout comme dans les gaz purs, la generation de l'harmonique trois du faisceau laser provoque, dans le cas de l'excitation de l'etat kr#21u(#3p#1), un decalage des spectres vers les courtes longueurs d'onde des que la pression partielle de krypton augmente. L'analyse temporelle sur le premier continuum du krypton dans le melange kr-xe, a faibles pressions partielles de krypton et de xenon, a montre l'efficacite du transfert depuis l'etat kr(#3p#1) du krypton vers les etats excites du xenon. La constante de transfert par collisions binaires heteronucleaires est egale a 6,78. 10#5 torr#-#1. S#-#1. L'analyse temporelle de la luminescence filtree a 145 nm indique sans ambiguite qu'il s'agit de l'emission du premier continuum du xenon. Ce fait est atteste par l'analyse des spectres d'emission. Les deux constantes de temps determinees traduisent respectivement la disparition collisionnelle de l'etat xe(#3p#2) par collisions binaires et ternaires et la disparition de l'etat xe(5d7/2#j#=#3). Les constantes de temps ont ete deduites des histogrammes experimentaux enregistres avec une resolution de 5 ns, par une nouvelle methode d'exploitation basee sur une loi statistique de poisson tenant compte des faibles taux de comptage

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 149 p

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1996TOU30294
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.