Etude des effets de quatre contaminants - herbicide (Isoproturon), dérivés du mercure (mercure inorganique, méthylmercure), cadmium - sur les communautés de Diatomées périphytiques au sein de microcosmes d'eau douce

par Florence Peres

Thèse de doctorat en Ecotoxicologie aquatique

Sous la direction de Francis Ribeyre.

Soutenue en 1996

à Toulouse 3 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les activites de recherche ont porte sur l'etude des effets de quatre contaminants isoproturon (herbicide de synthese de la famille des phenylurees), mercure inorganique, methylmercure et cadmium sur les communautes de diatomees periphytiques. L'approche experimentale a repose sur l'utilisation de microcosmes d'eau douce, constitues d'un biotope mixte colonne d'eau et sediment naturel et de deux especes aquatiques: macrophytes enracines (elodea densa) et mollusques filtreurs (corbicula fluminea). Le periphyton, compose essentiellement de diatomees (200 taxons au total), est echantillonne sur substrats artificiels (lames de verre), places dans la colonne d'eau des microcosmes, apres deux durees d'exposition (4 et 10 semaines). Les experiences ont ete orientees vers l'analyse des actions et interactions entre les facteurs de contamination (sources initiales de contamination colonne d'eau ou sediment, niveaux de contamination) et les facteurs abiotiques (temperature et photoperiode), a l'egard de differents criteres qualitatifs et quantitatifs: densite des diatomees, mesures de chlorophylle a, diversite, taille des cellules et composition specifique des communautes via la determination de l'abondance relative de chaque espece

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : [22]-176 f.-[80] p. de pl

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1996TOU30251
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.