Rétromorphoses hydratées des péridotites : exemple du massif de la Bessenoits (Massif central français)

par Marc Couturier

Thèse de doctorat en Géochimie. Pétrologie. Minéralogie

Sous la direction de Pierre Monchoux.

Soutenue en 1996

à Toulouse 3 .

  • Titre traduit

    Hydrated retromorphosis of peridotites: the la bessenoits massif (french massif central) example


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le massif de la bessenoits (decazeville, aveyron), represente un temoin des zones internes du massif central francais charrie sur les zones meridionales plus externes. Il est constitue de series fortement metamorphiques et de metaperidotites. Associees a des metabasites (gabbros, norites, eclogites) dans le complexe leptyno-amphibolique de la bessenoits, les serpentinites contiennent des reliques d'olivine, d'orthopyroxene et de spinelle partiellement transforme. Une hornblende tremolitique, constamment presente, est interpretee comme un derive metamorphique d'un clinopyroxene initial. Les caracteres texturaux, chimiques et mineralogiques des ultrabasites du massif de la bessenoits correspondent a ceux d'une peridotite orogenique (tectonite mantellique). L'evoltuion des compositions modales corrigees indiquent une fusion partielle dans le champ de stabilite des iherzolites a spinelle. La composition chimique en elements inertes vis a vis du metamorphisme, en particulier les spectres des elements de transition, permet d'interpreter les metawebsterites comme des cumulats mantelliques en equilibre avec un liquide de nature tholeiitique. Les gabbros presentent les caracteres de tholeiites d'arc. Ils resulteraient de la fusion hydratee du manteau appauvri sous-jacent aux peridotites de la bessenoits dans lesquelles une partie des liquides auraient ete pieges. Les protolithes a l'origine des eclogites a disthene pourraient correspondre aux gabbros mis en place dans la croute continentale. Les norites et les eclogites a rutile qui en derivent, se rapprochent par de nombreux aspects des tholeiites d'arriere-arc. La source a l'origine des norites presente un caractere enrichi qui la distingue de celle des gabbros. Cette diversite des sources est un caractere des bassins marginaux. La retromorphose des ultrabasites est etudiee d'un point de vue mineralogique et geochimique dans le but de discriminer les evolutions metamorphiques et ante-metamorphiques des elements chimiques (majeurs, transition, terres rares, lithophiles). La comparaison systematique avec des massifs peridotitiques non retromorphoses permet de distinguer les evolutions retromorphiques de basse temperature, de haute temperature, et les signatures ante-metamorphiques. La remobilisation des elements en trace resulte principalement du metamorphisme de haut degre. En particulier, les spectres des terres rares sont interpretes en fonction des transformations mineralogiques et d'effets chromatographiques lies a l'introduction d'un fluide aqueux. La composition calculee du fluide en equilibre avec les ultrabasites de la bessenoits, comparee a celle de fluides issus de la croute profonde et du manteau superieur montre des similitudes entre le fluide metamorphique qui a affecte les metaperidotites et des fluides en relation avec des domaines en subduction.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ([3] f.-312 p.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1996TOU30195
  • Bibliothèque : Observatoire Midi-Pyrénées. Centre de documentation Sciences de l'Univers.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1996/OMP/0195
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.