Contribution à l'étude de catalyseurs de fluoration en phase gazeuse du 1,1,1-trifluoro 2-chloroéthane à base d'oxydes de chrome non-stoechiométriques et de chromates et chromites de métaux divalents

par David André

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de Annie Rousset Sindt.

Soutenue en 1996

à Toulouse 3 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les catalyseurs employes pour la fluoration en phase gazeuse par le fluorure d'hydrogene (hf) du 1,1,1-trifluoro 2-chloroethane (f133a) en 1,1,1,2-tetrafluoroethane (f134a), utilise dans les systemes de refrigeration en remplacement du dichlorodifluoromethane (cfc 12) responsable du trou d'ozone stratospherique, sont a base d'oxydes de chrome. Les chromites de metaux de transition (nickel, cobalt, cuivre) et de zinc et magnesium, prepares par combustion, cristallisent sous forme spinelle, mcr#2o#4, et presentent superficiellement du chrome vi qui contribue en partie a l'activite catalytique. La conversion du f133a, obtenue avec ces oxydes mixtes de surfaces specifiques inferieures a 20 m#2/g, est relativement faible et est maximale pour le chromite de nickel dont l'activite catalytique ramenee a l'unite de surface est alors comparable a celle d'un sesquioxyde de chrome non-stchiometrique microcristallise. Ces chromites ont l'avantage d'etre stables sous hf et de peu se fluorer, a la difference des chromates correspondants, qui se decomposent en oxyfluorures de chrome volatils et en fluorure de metal divalent, rendant impossible toute exploitation industrielle. Par ailleurs,. . . .

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : [10]-227 p

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1996TOU30168
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.