Electrodéposition d'alliages Zn-Ni par courant pulsé

par Sylvain Bruet-Hotellaz

Thèse de doctorat en Sciences des matériaux

Sous la direction de Annie Rousset Sindt.

Soutenue en 1996

à Toulouse 3 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Des electrodepots d'alliage zinc-nickel sur acier, utilises comme revetement sacrificiel, ont ete elabores par courant pulse. L'utilisation de signaux de courant discontinus contribue a une modification des caracteristiques physicochimiques des revetements, dont la plus importante semble etre l'augmentation de la teneur en nickel des alliages. La structure des alliages electrodeposes en courant continu ou pulse est conditionnee par leur composition chimique. Nous proposons un diagramme de phases des depots zinc-nickel entre 0 et 15% de nickel, ou la phase delta, observee a l'equilibre thermodynamique, est absente. En courant continu, les depots sont constitues de la phase eta jusqu'a 7,5% de nickel, des phases eta et gamma de 7,5% et 12,5% et enfin de la phase gamma jusqu'a 15%. En courant pulse, le domaine de coexistence des phases eta et gamma est deplace vers les plus hautes teneurs en nickel (14,5%). La morphologie de surface des depots obtenus en courant continu evolue en fonction de leur structure: les grains sont en forme de plaquettes pour un depot de zinc pur puis deviennent progressivement hexagonaux jusqu'a 7,5% de nickel. Au-dela, ils sont dendritiques et ne deviennent lisses qu'a partir de 12,5% de nickel. Sous courant pulse, un effet nivelant et un affinement des grains similaires a ceux d'un additif organique sont constates. L'etude du comportement en corrosion marine des depots par dissolution intentiostatique et impedance electrochimique a revele que la nature des produits et le type de corrosion different suivant la structure des depots. Lorsque l'alliage est sous la forme de la phase eta, il y a formation de piqures et de produits de corrosion constitues essentiellement d'oxyde et d'hydroxyde de zinc. Lorsque l'alliage est sous la forme de la phase gamma, la corrosion se developpe suivant des lignes de contraintes du depot avec formation d'un reseau dense de fissures. Les produits de corrosion sont dans ce cas majoritairement composes d'hydroxychlorure et d'hydroxyde de zinc

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 203-[5] p

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1996TOU30144
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.