Étude des voies de transduction régulant l'activité phospholipase D dans le neutrophile humain

par Valérie Planat

Thèse de doctorat en Biochimie et biologie cellulaire

Sous la direction de M. Record.

Soutenue en 1996

à Toulouse 3 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    En situation inflammatoire ou infectieuse le polymorphonucléaire neutrophile est la première cellule à intervenir dans la défense de l'organisme. Divers messagers extracellulaires sont présents sur le site inflammatoire et susceptibles d'activer le neutrophile, pour induire des réponses cellulaires comme l'adhésion, le chimiotactisme, la bactéricidie ou la production d'ions superoxydes. L'enchainement des réactions cellulaires, depuis la fixation de l'agoniste sur son récepteur membranaire jusqu'à la réponse finale constitue la transduction du signal. Un partenaire récent de la transduction du signal est la phospholipase d (pld). La première partie de ce travail concerne la recherche de nouveaux agonistes de l'activité pld du neutrophile. Cette étude a montré que le peptide chimiotactique fmlp et l'ester de phorbol pma activent une pld, alors que le platelet derived growth factor, l'interleuline 8 et les immunoglobulines g aggregées sont inefficaces. De plus, nous montrons l'absence de récepteurs au pdgf dans le neutrophile. Une deuxième partie a été consacrée à l'étude des modes de régulation des voies de transduction impliquant la pld lors de l'activation du neutrophile. Dans divers modèles cellulaires, il a été rapporté la participation de protéines g trimériques et monomériques, de protéines serine-threonine kinases, de protéines tyrosine kinases et de divers cofacteurs (calcium, phospholipides, acides gras). Il nous a été possible de distinguer dans le neutrophile, d'une part l'activité stimulée par le fmlp, dépendante du calcium, de protéines g et de protéines tyrosine kinases, et d'autre part l'activité pld stimulée par le pma, impliquant la protéine kinase c seule. Les mitogen-activated-protein kinases, activées par phosphorylation par le fmlp et le pma, ne semblent pas impliquées. Des inhibiteurs, capables de bloquer l'activité de la nadph oxydase ont été testés sur l'activité pld: la wortmannine, un inhibiteur de la phosphatidylinositol 3-kinase, et l'oxyde de phenylarsine, un inhibiteur de protéines tyrosines phosphatases. La sensibilite à ces inhibiteurs permet de distinguer trois niveaux d'activité pld pour chacun des deux agonistes, réprésentant en fait une fraction de l'activité globale dans la cellule

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ([4]-197-[96] p.)
  • Annexes : 381 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1996TOU30128
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.