Géochimie du fer dans les eaux de surface océaniques en rapport avec la production primaire : étude de deux environnements contrastés : l'Océan Austral et la Mer Méditerranée

par GERALDINE SARTHOU

Thèse de doctorat en Géochimie marine

Sous la direction de Catherine Jeandel.

Soutenue en 1996

à Toulouse 3 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Ce travail, base sur l'etude de deux environnements contrastes (l'ocean austral et la mer mediterranee), a ete realise dans le but de mieux comprendre le role du fer comme facteur limitant de la production primaire en tenant compte des conditions d'environnement qui influencent fortement son cycle geochimique (t, s, ph, o#2, h#2o#2, lumiere incidente, matiere organique dissoute). Les concentrations de fer total soluble de l'ocean austral varient de 0,4 a 6,2 nmol/kg et peuvent s'expliquer par des sources continentales, un apport vertical de fer d'origine profonde et une assimilation biologique faible. L'adaptation d'un modele photochimique aux eaux de surface de l'ocean austral suggerent une predominance des especes de fer(ii) soluble principalement a cause des faibles temperatures. Nos resultats tendent a montrer qu'il n'y a pas limitation de la production primaire par le fer dans cette region: nous n'observons pas d'appauvrissement en fer en surface, les rapports d'assimilation fe/c du phytoplancton sont superieurs au rapport minimum d'assimilation et la production primaire qui pourrait etre supportee par les flux d'apport de fer dans les eaux de surface est superieure a la production primaire reelle observee. Les concentrations obtenues dans la mer mediterranee presentent une forte variabilite en fonction de la profondeur, la saison et l'heure d'echantillonnage. Les variations saisonnieres sont la reponse du systeme aux forts apports atmospheriques caracterisant la region et aux variations des parametres hydrologiques et biologiques. La non consommation totale du fer dans les eaux de surface et la production primaire theorique superieure a la production primaire reelle nous permettent egalement d'emettre l'hypothese que le fer n'est pas limitant dans cette region. Les differences des parametres physiques, biologiques et chimiques caracterisant ces deux regions oceaniques permettent d'expliquer les variations de concentrations et de comportement du fer observees

  • Titre traduit

    Iron geochemistry in the surface seawater in relation to primary production. Study of two distinct environments: the southern ocean and the mediterranean sea


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (213-15-[19] p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 191-208

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1996TOU30094
  • Bibliothèque : Observatoire Midi-Pyrénées. Centre de documentation Sciences de l'Univers.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1996/OMP/0094
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.