Valles et l'antiquite

par Corinne Saminadayar-Perrin

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Claude Sicard.

Soutenue en 1996

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    L'antiquite representa d'abord, pour valles une experience premiere et destructrice de la violence. Du point de vue intellectuel, l'antiquite se confond avec l'enseignement classique des humanites, vaste entreprise d'alienation aux anciens morts; au niveau affectif, l'enfant, au college comme dans sa famille, subit la torture d'une education totalitaire, issue de rome et de sparte: c'est non seulement l'intelligence, mais aussi l'integrite du corps qui se trouve menacee; se dessine le mythe vallesien de l'antiquite comme moloch, monstre devorateur. Mais cet assujettissement de la jeunesse n'est que la preface d'une servitude plus grave: sur la societe entiere l'antiquite fait peser sa presence dominatrice et petrifiante. Institutions et reflexion politique ne cessent de se referer aux ideaux romains; quant aux artistes, ils ne parviennent pas a s'arracher aux modeles esthetiques legues par l'antiquite. Ainsi le monde antique ecrase-t-il le present sous le poids de sa mortifere autorite. Puisque c'est essentiellement par la rhetorique et le livre que s'appuie cette fascination sterilisante, il importe avant tout de se defaire des habitudes d'ecriture et de pensee imposees par la culture classique: contre la parole des morts, valles revendique les pouvoirs de la blague et de la derision; face a la gravite antique, il clame la necessite vitale du rire. Ce parcours de conjuration marque la naissance d'un ecrivain: il s'agit en fait d'une veritable reconquete de soi par la liberation de l'ecriture.

  • Titre traduit

    Valles and antiquity


  • Résumé

    To valles, antiquity represents the first and most destructive experience of violence. Intellectually, antiquity is almost identical with the classicist education and the humanities - that is nothing but a total alienation and slavery, a life under the ancients autority: in an affective point of view, the child, at school and in the family, suffers a totalitarian education stemed from rome and sparta. So valles thinks antiquity as a moloch, a devoring monster. But, after this period of slavery, young men enter in a society dominated by the ancients, who rule everything in the present. The institutions and the political thoughts are under influence of roman ideals; contemporaneous artists can't pull themselves from the ancient aestetic models. So antiquity crushes the present time with his terrible autority. Since antiquity fascines with rhetoric and books, it's necessary to reject many habits about writing and thinking, that classicist culture inspires. Against the ancient gravity, valles defens laugh and derision; his attitude il a real enterprise of conjuration: the writer had to liberate himself, his mind and his creativity, from the antiquity.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (642 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.