Généralisation de cartes vectorielles d'occupation des sols : une approche par triangulation coopérative pour la fusion des polygones

par Thierry Huet

Thèse de doctorat en Mathématiques appliquées aux sciences sociales

Sous la direction de Gilles Zurfluh.

Soutenue en 1996

à Toulouse 1 .


  • Résumé

    La généralisation cartographique consiste à transformer la représentation de l'espace géographique de manière à pouvoir restituer l'information spatiale à différents niveaux d'abstraction. Les travaux présentés dans cette thèse traitent plus particulièrement de la généralisation de cartes vectorielles d'occupation des sols. Les travaux recensés dans le cadre de l'état de l'art réalisé dans le premier chapitre montrent certes l'existence de méthodes et d'outils de généralisation, mais uniquement un contexte de données maillées ou de cartes topographiques. En effet, la spécificité de notre problématique réside dans le fait que, sur une carte d'occupation des sols, l'information est présente sur la totalité de la carte tandis qu'une carte topographique possède des zones non renseignées. Les outils de généralisation existants ne sont donc pas adaptés aux cartes d'occupation des sols. Aussi, après avoir présenté les différents modèles nécessaires à la généralisation, nous proposons d'analyser les méthodes et outils existants dans le cadre spécifique de l'occupation des sols. Nous effectuons donc, dans le deuxième chapitre, une proposition méthodologique mettant en œuvre plusieurs opérateurs de généralisation adaptés à notre problématique. Notre démarche s'appuie sur l'utilisation d'une base de données caractéristique de l'occupation des sols, Corine Land Cover, et fait l'objet, en fin de chapitre, d'une validation pratique au travers d'une maquette réalisée avec le logiciel arc/info. Les résultats obtenus sont certes satisfaisants mais, comme toutes les méthodes existantes, notre approche gère insuffisamment le caractère évolutif des données géographiques : son processus est séquentiel et sa mise en œuvre reste lourde ; à chaque mise à jour du jeu de données initial, la donnée généralisée doit être recréée. Pour répondre à cette problématique, nous exposons dans le troisième chapitre, une nouvelle méthode de fusion basée sur une triangulation dont la principale propriété est d'offrir une consistance dans la prise en compte des polygones. Grâce à cette méthode, nous pouvons alors proposer une modélisation par objets spatio-temporels actifs, l'activité des polygones étant décrite à travers une extension du formalisme des réseaux de Pétri. Les modèles complets de ces polygones spatio-temporels actifs sont présentés en fin de chapitre.

  • Titre traduit

    Generalisation of a digital land cover map : an approach for the fusion of polygons by co-operative triangulation


  • Résumé

    Map generalization consists in transforming representations of geographic space in such a way as to enable spatial data to be mapped at various levels of abstraction. The work presented in this thesis is specifically concerned with the generalization of land use vector maps. The investigations into the state of-the-art performed in chapter one show that while generalization tools and methods exist, they are only applicable to raster data or topographic maps. The specificity of our investigation resides in the fact that information on a land use map is present throughout the map while a topographic map has blank areas. Existing generalization tools are therefore not applicable to land use vector maps. After presenting various models required for generalization, the author analyzes existing methods and tools from the standpoint of land use. In chapter two, a methodology is proposed implementing several generalization operators adapted to the task. Our method is based on the use of a land use-specific database, Corine Land Cover, and is put to a practical test at the end of the chapter using a model built with arc/info software. While the results obtained are satisfactory, our method - like all existing methods - do not provide a sufficient management power for the changeable nature of geographical data: it uses sequential processes and remains difficult to implement since generalized data must be re-computed whenever the initial data is upgraded. In response to this problem, chapter three presents a new merging method based on triangulation whose main feature is to provide a consistent way of processing polygons. This method allows us to propose a model based on spatio-temporal objects as polygon activity is described by an extension of the Pétri net formalism. Complete models of these active spatio-temporal polygons are presented at the end of the chapter and are implemented in the looping environment.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (193 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de l'Arsenal.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TG1001-1996-45

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MF-1996-HUE
  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1001-1996-52
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.