Igurramn et tigurramin communaute religieuse berbere au maroc transmission du savoir religieux et du savoir-faire therapeutique

par HABIBA ROUMLIK

Thèse de doctorat en Ethnologie

Sous la direction de Pierre Erny.

Soutenue en 1996

à Strasbourg 2 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les igurramn et tigurramin constituent un lignage religieux intermediaire, du point de vue de la stratification sociale, entre les chorfa descendants du prophete et les laics. La communaute "tagurramique" d'aday-ighir, village berbere au sud-est d'agadir (maroc), a ete fondee vers la fin du xixe siecle par une femme tagurramt qui a epouse un laic. Hommes et femmes s'y consacrent a l'etude, a la vie de priere et a l'instruction religieuse des villageois. Femmes recluses, les tigurramin sont aussi des therapeutes qui, selon les representations populaires, exercent une medecine savante. Cette etude decrit le fonctionnement de cette communaute et les modes de transmission des savoirs religieux et therapeutiques et montre, a travers le jeu des relations d'alliance et de parente, comment, dans une structure patriarcale, une femme peut transmettre a sa descendance, male et femelle, le statut et la fonction d'igurramn et tigurramin.


  • Résumé

    The igurramn and tigurramin belong to a religious lineage which is intermediary between the chorfa descendants of the prophet and the secular peopole. There is an igurramn community in aday-ighir which is a berber village in the south-east of morocco. It was founded at the end of the xixth century by a tagurramt woman who married a secular man. These men and women devote thier lives to studying, praying and teaching the religious creed to the villagers. The tigurramin are secluded women, but at the same time they are therapists, the popular representations regard their medical knowledge as erudite. This study discribes the functionning of this community and the mode of transmission of both religious and therapeutic knowledge, and shows how in a patriarcal framework a woman succeeded in transmitting to her male and female descendants the status and the role of igurramn and tigurramin through the mechanisms of kinship and alliances.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.