L'internalisation de l'environnement et apprentissages dans les organisations

par Daniel Llerena

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Marc Willinger.

Soutenue en 1996

à Strasbourg 1 .


  • Résumé

    La thèse porte sur la dynamique de l'internalisation de l'environnement dans les activités des organisations industrielles. Le développement de connaissances environnementales se traduit par un apprentissage en double boucle en vue de modifier les connaissances existantes et de développer de nouvelles théories de l'action intégrant la dimension environnementale. L'analyse des processus d'apprentissage individuels a permis de préciser les mécanismes de formations des croyances des agents lorsqu'ils sont confrontés à un univers d'incertitude radicale, fournissant ainsi les éléments nécessaires au développement du concept de rationalité cognitive ou les processus de création de connaissances sont au centre du comportement de l'agent économique. C'est sur la base de ces résultats que la question de la création de connaissances au niveau organisationnel a été abordée. L'introduction d'une structure coopérative dans la conceptualisation de la firme constitue une étape importante de notre analyse de la création de connaissances collectives. Tout d'abord, l'influence de la structure organisationnelle sur l'efficience de la firme, lorsque celle-ci est caractérisée par une hétérogénéité des compétences de ses membres, est analysée sur la base d'une modélisation statique de trois structures (hiérarchie, polyarchie et coopération). Dans un cadre dynamique, l'efficience de la firme va dépendre non seulement de l'évolution des compétences individuelles mais également de l'évolution des capacités des membres de l'organisation a mettre en commun leurs connaissances, c'est-a-dire a les cristalliser dans un savoir collectif par des coopérations cognitives inter-individus.

  • Titre traduit

    Integration of environmental issues and learning in organizations


  • Résumé

    This dissertation focusses on the dynamic of integration of the environmental issues in the activities of industrial organizations. The development of environmental knowledge is based on double-loop learning inside the firm in order to create new theories of actions which integrate the environmental dimension. In the first part of the dissertation, the analysis of individual learning processes allows us to characterize the formation of beliefs when the agents are confronted with radical uncertainty and, thus, to precise the concept of contextual rationality. In the second part, the creation of organizational knowledge is analysed. The introduction of a cooperative structure inside the firm is central to our analysis of emergence of collective knowledge. The efficiency of the firm depends on the evolution of individual knowledge and know-how, but also on the evolution of the capabilities of the members to bring together and to combine their skills in order to create new competences in the organization. Organizational learning is then analysed in terms of cognitive cooperations between the members of the firm.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (502 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.471-492. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque Danièle Huet-Weiller.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Pôle Européen de Gestion et d'Economie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH/1996/LLE
  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Pôle Européen de Gestion et d'Economie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH/1996/LLE (Mag)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.