L'aspartyl-trna synthetase de saccharomyces cerevisiae : selection in vivo de mutations letales, complementation intragenique heterodimerique. allosuppresseurs dans le systeme de codage du residu aspartyl

par PHILIPPE ERBS

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de R. JUND.

Soutenue en 1996

à Strasbourg 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Notre etude repose sur l'utilisation de la genetique classique et reverse pour selectionner in vivo chez saccharomyces cerevisiae des mutations de l'aspartyl-trna synthetase cytoplasmique de levure (asprs) ainsi que des allosuppresseurs de codons stop en presence de trna#a#s#pnon-sens. Le gene aps, codant pour l'asprs, est localise sur le bras gauche du chromosome xii. Ce gene est essentiel et il est present en un seul exemplaire dans le genome haploide. Par une methode originale de selection d'echange de plasmides et a partir d'une mutagenese au hasard, nous avons isole 13 mutants letaux faux-sens du gene aps. Une analyse enzymatique et structurale des mutants a partir de la structure cristallographique du complexe asprs-trna, nous a permis de mettre en evidence les residus qui possedent un role determinant in vivo et qui interagissent avec les differents substrats. Certains de ces alleles letaux peuvent former des heterodimeres fonctionnels in vivo et in vitro: la configuration 2 est donc necessaire a la fonction catalytique in vivo. De plus, nous avons demontre de la region n-terminale de l'asprs ne possede pas de fonction biologique essentielle. Nous avons egalement montre que dans la cellule l'asprs est capable d'aminoacyler des trna#a#s#pnon-sens: l'anticodon du trna#a#s#p n'est pas un element d'identite absolu in vivo. Nous avons isole au moins quatre classes de mutations chromosomiques non alleles qui permettent au trna#a#s#pnon-sens de fonctionner en tant que trnanon-sens suppresseur de codon stop. L'identification de deux de ces genes de suppression a permis de mettre en evidence le role des facteurs de terminaison sup35p et sup45p dans la reconnaissance d'un codon stop par les trna#a#s#pnon-sens. La selection de mutants de suppression, non alleles a sup35 et sup45, met en evidence l'implication d'autres facteurs dans le controle du code genetique chez les eucaryotes

  • Titre traduit

    Aspartyl-trna synthetase of saccharomyces cerevisiae: in vivo selection of lethal mutations, heterodimeric intragenic complementation. Selection of allosuppressors in the aspartyl residue translational system


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 234 P.
  • Annexes : 278 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque Danièle Huet-Weiller.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Th.Strbg.Sc.1996;2419
  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque Danièle Huet-Weiller.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : H 503.000,1996
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.