Regeneration de plantes dans le genre helianthus en vue de l'hybridation somatique interspecifique

par HELENE LAPARRA

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de G. HAHNE.

Soutenue en 1996

à Strasbourg 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'hybridation somatique est un outil approprie pour aborder la genetique des organites (chloroplastes, mitochondries) et les relations nucleo-cytoplasmiques. Elle permet egalement d'accroitre les ressources genetiques des especes cultivees. Notre travail a consiste a definir les conditions experimentales de la fusion de protoplastes entre h. Annuus (tournesol cultive) et h. Smithii. Avant de realiser la fusion de protoplastes, il est necessaire de bien connaitre les capacites morphogenes des deux partenaires de fusion. Lors de la regeneration de plantes a partir de protoplastes d'hypocotyles de tournesol (lignee 47 302 bcd), la frequence d'obtention des cals morphogenes est faible mais constante. Ces cals sont caracterises par une accumulation d'amidon. L'amidon est detecte tout au long de la culture et dans les tissus de l'hypocotyle (endoderme et cellules de garde des stomates). Nous supposons que les cals morphogenes derivent de l'un de ces types cellulaires. L'analyse a l'aide d'empreintes genetiques, des plantes donneuses de protoplastes et des plantes regenerees, a revele une heterogeneite genetique au niveau des parents, alors que toutes les plantes regenerees presentent le meme profil genetique. H. Smithii a ete retenu comme partenaire de fusion avec le tournesol grace a sa capacite de morphogenese elevee in vitro. L'etude a l'echelle histologique de la regeneration de plantes a partir d'explants foliaires a montre la formation de masses embryonnaires. En presence d'auxine, ces masses evoluent en embryons. Lorsque l'auxine est a tres faible concentration ou absente, ces masses evoluent rapidement en pousses. La conversion est alors precoce. Les experiences sur les protoplastes de feuilles d'h. Smithii ont conduit a l'obtention de grandes populations de protoplastes et a la formation de cals. Les protoplastes de feuilles d'h. Smithii et les protoplastes d'hypocotyles de tournesol sont tres differents morphologiquement. Apres fusion de ces deux types de protoplastes par la voie chimique (peg), les heterocaryons sont selectionnes manuellement sur les criteres morphologiques, cultives a faible densite en presence de cellules nourricieres et se developpent en cals. La nature hybride de ces cals reste a verifier

  • Titre traduit

    Plant regeneration in the genus helianthus in view of interspecific somatic hybridization


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 94 P.
  • Annexes : 265 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service des bibliothèques. Bibliothèque L'Alinéa.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Th.Strbg.Sc.1996;2359
  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service des bibliothèques. Bibliothèque L'Alinéa.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : H 503.000,1996
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.