Role de l'inositol (un, trois, quatre, cinq) tetraphosphate dans le signal calcium nucleaire

par PASCAL KOPPLER

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de A. MALVIYA.

Soutenue en 1996

à Strasbourg 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'inositol (un, trois, quatre, cinq) tetraphosphate a des sites de liaison specifique sur les noyaux, la membrane plasmique et le reticulum endoplasmique de cellules hepatiques de rat. La liaison specifique est dependante du ph. L'inositol (un, trois, quatre, cinq) tetraphosphate provoque une entree de calcium atp-independante dans des noyaux de foie de rat isoles, dont la quantite depend de la concentration extranucleaire de calcium libre. Le recepteur nucleaire de l'inositol (un, trois, quatre, cinq) tetraphosphate est une proteine acide de soixante-quatorze kilodaltons qui est localisee dans la membrane externe de l'enveloppe nucleaire, et qui possede une constante de dissociation de deux virgules trois nanomolaire pour l'inositol (un, trois, quatre, cinq) tetraphosphate

  • Titre traduit

    Role of inositol (one, three, four, five) in nuclear calcium signalling


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 25 VOL.,112 P.
  • Annexes : 80 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque Danièle Huet-Weiller.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Th.Strbg.Sc.1996;2262
  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque Danièle Huet-Weiller.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : H 503.000,1996
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.