Recherche du role des yeux et du systeme nerveux dans l'expression des rythmes circadiens de deplacement et de prise alimentaire chez le mollusque gasteropode helix aspersa maxima

par JOEL ATTIA

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de B. BUISSON.

Soutenue en 1996

à SAINT ETIENNE .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Ce travail porte sur la recherche du role des yeux et du systeme nerveux central dans le controle des rythmes circadiens de locomotion et de prise alimentaire de l'escargot helix aspersa maxima (mollusque gasteropode pulmone). L'ablation des deux tentacules oculaires n'empeche pas la synchronisation du rythme locomoteur par les cycles lumineux (ld:12,12) ni sa manifestation en conditions constantes (faible lumiere rouge constante), avec une periode propre de l'ordre de 25h30, semblable a celle d'animaux intacts. La composante endogene ou une partie de celle-ci se situerait donc en dehors des yeux. Chez la plupart des animaux prives d'un seul tentacule oculaire, le periodogramme detecte plusieurs periodes en conditions constantes qui correspondent nettement dans quelques cas a un eclatement de l'activite locomotrice en plusieurs composantes. Ces resultats sont compatibles avec l'existence d'un systeme pacemaker constitue de plusieurs oscillateurs. L'ablation des ganglions cerebroides entraine la disparition du rythme locomoteur chez des animaux prealablement tentaculectomises tandis que le seul individu ayant survecu a la double ablation des tentacules oculaires et d'un seul ganglion cerebroide (droit) presente un rythme locomoteur sous cycles ld 12:12 qui persiste en conditions constantes. Ces resultats suggerent l'implication des ganglions cerebroides dans le controle du rythme locomoteur. Nous avons alors recherche des territoires au sein des ganglions cerebroides dont le fonctionnement pourrait etre en rapport avec les rythmes circadiens etudies. En l'etat, nous avons recherche un eventuel controle endocrine. Une etude histologique, faisant appel a des techniques d'analyse d'image, a permis de mettre en evidence des variations nycthemerales de la quantite de neurosecretions accumulees au sein de certaines cellules neurosecretrices mesocerebrales. Chez la plupart des animaux, ces variations sont correlees avec les pics des activites locomotrice et de prise alimentaire. Des experiences de microdestruction pourraient confirmer la participation des cellules mesocerebrales au controle de l'activite locomotrice


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 200 P.
  • Annexes : 236 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Jean Monnet. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.