Etude experimentale des proprietes structurales et magnetiques de multicouches fer/terbium : modulation de composition, anisotropie magnetique, effet d'irradiation aux ions

par FABIENNE RICHOMME

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Jacques Teillet.

Soutenue en 1996

à Rouen .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les multicouches fe/tb peuvent presenter une forte anisotropie magnetique perpendiculaire necessaire a la realisation d'un milieu d'enregistrement magnetique haute densite. Les multicouches etudiees ont ete elaborees, soit par pulverisation cathodique rf, soit par evaporation sous ultra-vide, puis caracterisees par spectrometrie mossbauer par electrons de conversion, par diffraction de rayons x aux petits angles et grands angles et par mesures d'aimantation. Le grand nombre d'echantillons pulverises etudies a permis d'etablir un diagramme precis des caracteristiques structurales et magnetiques des couches de fer dans un large domaine d'epaisseurs de fer et de terbium (e#f#e compris entre 0,22 et 3,35 nm, e#t#b entre 0,20 et 2,40 nm), a partir de valeurs tres faibles, correspondant a des multicouches amorphes, jusqu'a present peu explorees par spectrometrie mossbauer. Les couches de fer cristallisent pour e#f#e egale a 2,3 nm. Les couches amorphes, d'abord modulees en composition, presentent aussi, a partir de 1,2 nm de fer nominal, une zone de fer amorphe pur au centre des couches de fer, qui modifie fortement les proprietes magnetiques des multicouches. Ces resultats ont ete confirmes par la deposition selective de fer 57, qui permet une analyse a l'echelle de la monocouche. L'observation separee des deux interfaces fe/tb et tb/fe a montre qu'elles sont identiques dans les couches amorphes, mais tres differentes dans les couches cristallisees. Les proprietes magnetiques, en particulier la direction d'anisotropie, ont ete interpretees de maniere coherente a partir des differentes zones magnetiques observees. Le domaine d'anisotropie magnetique perpendiculaire est obtenu pour de faibles epaisseurs de fer. L'irradiation aux ions effectuee au ganil a mis en evidence une etape inedite de demixion du fer et du terbium. L'etape usuelle de melange n'est observee qu'au dessus d'un pouvoir d'arret electronique seuil voisin de 22 kev/nm.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 160 p.
  • Annexes : 141 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section sciences site Madrillet.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 96/ROUE/S008
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.