Science et didactique : le problème de l'écrit dans les apprentissages fondamentaux en langue maternelle

par Nicole Ménager

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Jean Gagnepain.

Soutenue en 1996

à Rennes 2 .


  • Résumé

    Ordonnée à une étude des rapports entre les savoirs scientifiques et les problématiques didactiques dans le cadre des apprentissages fondamentaux en langue maternelle, la thèse a pour propos d'une part de rendre compte des théories de la langue écrite et de l'enfant qui sous-tendent la didactique de l'écriture, de la lecture et de l'orthographe, d'autre part de mettre ces théories à l'épreuve du modèle d'une rationalité diffractée, modèle élaboré dans le cadre de la "théorie de la médiation". La thèse s'organise en trois parties: la première partie circonscrit à partir des textes et documents officiels l'évolution de la pédagogie du lire-écrire du début du XIXe siècle à nos jours, évolution déterminée par les mutations institutionnelles que connaissent les institutions préscolaire et scolaire, mais aussi par les recherches consacrées a la didactique de l'écrit. L'étude des modèles linguistiques et psychogénétiques sur lesquels se fondent ces recherches, ainsi que leur réélaboration dans le cadre d'une problématique de déconstruction de la rationalité en quatre modalités constituent l'objet de la seconde partie. Dans la troisième et dernière partie sont exposées, à partir d'une analyse des travaux effectués entre autres dans le champ de la psychologie cognitive de la lecture, les propositions didactiques auxquelles ouvre la théorie de la médiation dans le domaine des apprentissages de l'écriture, de la lecture et de l'orthographe


  • Résumé

    Based on a study of relationships between scientific knowledge and didactic problematics within the context of fundamental apprenticeship in the mother tongue, the thesis is concerned with, on the one hand taking into account theories on written language and children who subtend the didactics of writing, reading and orthography, and on the other hand to put these theories under trial with the diffracted rationality pattern elaborated in the "theorie de la mediation". The thesis is presented in three parts: the first part, supported by official texts and documents, defines the evolution of reading-writing educational methods from the beginning of the 19th century until today, an evolution determined by institutional changes known by preschool and school institutions, but also determined by research devoted to writing didactics. The second part, in four modalities, deals with the study of linguistic and psychogenetic patterns on which these research are funded, as well as their re-elaboration within the context of deconstruction of rationalty problematics. Exposed in the third and last part, backed up by an analysis of various research undertaken in the psychologie cognitive field in reading, are the didactic propositions that the theorie de la mediation leads to in the domain of writing, reading and orthography apprenticeship.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (472 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 460-472.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TR Rennes 1996/34
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.