Roman et société dans l'Algérie coloniale du vingtième siècle : 1898 - 1960

par Messaouda Yahiaoui Merabet

Thèse de doctorat en Études arabo-islamiques

Sous la direction de Charles Bonn et de Marc Gontard.

Soutenue en 1996

à Rennes 2 .


  • Résumé

    La thèse traite de près de cent cinquante romans écrits par une soixantaine d'auteurs français chrétiens et israélites nés en Algérie ou en France et par des intellectuels indigènes sortis des écoles françaises et des "medersas" pendant la période 1898-1960. L'abondance production romanesque offre au lecteur un véritable tableau des différents aspects socio-économiques, politiques et culturels des différentes communautés. Les femmes françaises, juives et chrétiennes ont été plus nombreuses à écrire pendant l'entre-deux guerre. La femme musulmane parait sur la scène littéraire après 1945. Une première partie présente les romanciers et leurs oeuvres. Une deuxième partie est consacrée aux deux écoles algériennes : l'Algérianisme (1920-1935) et l'Ecole d'Alger (19351960). Une troisième partie est le contexte socio-historique; il montre les caractéristiques des divers milieux sociaux que les romanciers ont observées. Enfin, la quatrième partie concerne l'analyse des romans. Les auteurs sont des acteurs et spectateurs. Les oeuvres vont traduire les stéréotypes certes, mais surtout une part de la réalité socio-culturelle de l'Algérie coloniale


  • Résumé

    The thesis deals with one hundred and fifty novels written by some sixty christian french and jewish french authors born in Algeria or in France and others written by native intellectuals graduated from the French schools and "medersas" between 1898-1960. The abundant production of novels offers to the readers an authentic view of the different social, economical, political and cultural aspects of the different communities at that time. The jewish and christian French women writers were numerous to write during the inter war years (1920-1940), whereas, the muslim woman writer appeared on the literary scene later, after 1945. The first part introduces the authors and their works. The second part is devoted to the two Algerian schools : the Algerianism (1920-1935) and l'Ecole d'Alger (1935-1960). The third part tells about the social and historical context : it shows the characteristics of the different social communities observed by the authors. Finally, the fourth part concerns the analysis of the novels. The writers are both actors and observers. Their writings do reflect the stereotypes, but above all, a part of the sociocultural reality of colonial Algeria

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol.(1165 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TR RENNES 1996/28/1
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.