L'ardoise en Espagne : histoire et économie : un témoin de changements socio-culturels

par María Josefa Iglesias Ponce de León

Thèse de doctorat en Études ibériques

Sous la direction de Jean Le Bouill.

Soutenue en 1996

à Rennes 2 .


  • Résumé

    A partir de ses connaissances des ressources naturelles minérales de la péninsule libérique, l'auteur tente de mettre la géologie au service d'autres disciplines telles que la linguistique, l'économie, l'architecture populaire ou monumentale, ou l'histoire de l'utilisation de ce matériau en Espagne depuis la préhistoire jusqu'à nos jours. Ainsi, il est montré comment l'association de la toponymie et de la géologie est un élément à prendre en compte pour avancer dans les recherches linguistiques qui concernent les termes ayant trait a des formes de relief ou a la nature du sol. Si ce matériau entre dans la panoplie des ressources minérales utilisées par l'homme à partir de la fin du néolithique, ce n'est qu'à partir du siècle que l'usage sur les couvertures s'étend dans les contrées ardoisières de l'Espagne sous l'influence romaine. Le premier édifice couvert avec ce matériau en péninsule libérique est mis en évidence en Galice. Un modèle d'utilisation de l'ardoise dans l'architecture populaire est proposé ; il tient compte des contraintes climatologiques orographiques et géologiques. Les caractéristiques de cette architecture sont définies, faisant apparaître les éléments spécifiques et les invariants. L'utilisation de l'ardoise dans l'architecture monumentale en dehors des zones de production est également analysée, et le rôle de Philippe II pour l'introduction en Espagne de ce matériau de construction est mis en évidence. Les contraintes économiques qui permettent l'utilisation de l'ardoise dans les sites royaux apparaissent : la rareté de la ressource, les difficultés de transport et la rareté des artisans couvreurs. Les ressources géologiques, la production et le marché sont analysés ensuite. L'histoire de la production de l'ardoise est divisée en deux périodes, fondées sur l'évolution de son mode de production : la période pré-industrielle et la période industrielle, la limite étant située en 1968, date de construction du premier atelier industriel en Galice ; à son tour la période pré-industrielle est subdivisée en pré-artisanale et artisanale, la limite étant située en 1559, date d'arrivée en Espagne des premiers artisans travaillant pour Philippe II

  • Titre traduit

    Slate in Spain : history and economy : an indicator of socio-cultural change


  • Résumé

    The author uses his knowledge of geology to throw light on linguistic, architectural and economics aspects of the state industry in Spain. This approach also includes an archaeological and historical study of the uses of state. The relationship between geology and toponymy are analysed. Is only from the 1st. Century a. D. Onwards that the use for roofing begant to extend, under roman influence, across the state-bearing areas of Spain. Vestiges of the first building in the liberian peninsula to be covered by slate are identified in Galicia. A model is proposed to splain the utilisation of slate in popular architecture which takes account of the climatological, orographic and geological constraints. The use of slate in monumental architecture is also analysed in areas outside the slate-producing regions, and king Philip II is shown to have played a role in the introduction of this construction material to Spain. The economics constrains which controlled the use of slate in royal buildings appear to have been scarcity of the resource, the difficulties of transport and the shortage of skilled slaters. -An analysis is presented of the geological resources, the economic production base and the market. The history of slate production is subdivised into two periods based on the mode of working. The limit between the pre-industrial and the industrial periods is placed at 1968, being the date of construction of the first industrial plant in Galicia. The pre-industrial period is itself subdivided into the pre-artisanal ad artisanal phases, the limit being situated in 1559 with the arrival of the first craftsmen working for Philip II. The explosive growth of slate production, being a consequence of an spanding external market, now places Spain in the forefront of producer countries. As a result, this has led to a decline of the traditional slate industries in european countries. In conclusion, the uses of slate over two thousand years bear witness to the social and cultural history of Spain

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol.(611,[508] p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire centrale.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.