Les industries a galets amenages du littoral sud-armoricain au paleolithique inferieur. Etude techno-typologique, comparaisons avec des industries similaires en europe et rapports avec l'acheuleen

par Nathalie Molines

Thèse de doctorat en Archéologie et archéométrie

Sous la direction de J.-L. MONNIER.

Soutenue en 1996

à Rennes 1 .


  • Résumé

    Jusque dans les annees 1980, periode a laquelle le site de saint-colomban (carnac, morbihan) fut decouvert, les industries a galets amenages etaient pratiquement inconnues dans le massif armoricain. Ces industries, rattachees au paleolithique inferieur, se trouvent principalement sur le littoral sud-armoricain. Le terme colombanien a ete propose pour designer ce groupe regional. Un second site (menez-dregan, plouhinec), au sud-est de la pointe du raz (finistere), mieux preserve que le gisement de saint-colomban, s'avere etre un site tres important pour la comprehension des industries colombaniennes. Tous les sites colombaniens sont situes en bordure du littoral actuel, sur des plages anciennes, dans des couloirs d'abrasion marine. La position des gisements, en haut de plages anciennes, indique une occupation humaine durant les periodes de transition entre les phases glaciaires et interglaciaires. Les datations esr et les etudes geologiques effectuees sur les sites de menez-dregan et saint-colomban situent les niveaux archeologiques et geologiques entre les stades isotopiques 13 et 15. Les industries colombaniennes se caracterisent par un outillage lourd (nombreux choppers au tranchant irregulier, des chopping-tools et de tres rares bifaces), associe a un outillage leger sur eclats de silex ou de quartz. Ces outils comportent beaucoup de denticules et d'encoches. Les eclats, de petites dimensions, presentent des plate-formes plutot larges. Ce groupe regional est tres homogene (au niveau des donnees stratigraphiques, de la position littorale et des industries) et montre quelques ressemblances avec d'autres assemblages comme ceux du site de terra-amata. Les dissemblances observees entre les industries colombaniennes et les assemblages acheuleens du nord de la france, pourraient correspondre a des aires et a des modalites d'activites differentes. Les composantes techniques et culturelles doivent etre prises en comp


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 387 P.
  • Annexes : 345 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 1996/77
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.