Nouveaux verres de fluorures et de fluorochlorures a basse energie de phonons pour l'amplification optique a 1,3 micrometre

par CATHERINE HENRIEL-RICORDEL

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de J. LUCAS.

Soutenue en 1996

à Rennes 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'interet des verres halogenes pour la realisation d'amplificateurs optiques operant dans la seconde fenetre de telecommunication a 1,3 m a motive ce memoire dans lequel sont presentees la synthese et la caracterisation de nouveaux verres a basse energie de phonons. Notre premier axe de travail est la stabilisation d'un verre fluorozincate a base de znf#2, srf#2 et baf#2, nomme znsb. Apres diverses optimisations, un verre stable divalent, comprenant un faible taux de inf#3 et de gaf#3 est identifie. Il presente une plus grande transparence infrarouge que les verres zblan et big. Par application de la theorie de judd-ofelt a l'ion er#3#+, les energies de phonons de cette nouvelle matrice fluoree sont determinees comme etant plus faibles que celles de zblan et de big. Les resultats sont confirmes par la determination de la duree de vie du niveau #1g#4 de l'ion terre-rare pr#3#+, emettant a 1,3 m. Cette duree de vie est influencee par la presence importante de fluorures trivalents dans le verre. La valeur de 145 s a 1/e#3 est obtenue pour des teneurs en mf#3 10% mol. Afin d'abaisser toujours plus l'energie de phonons de la matrice, dans une seconde partie, nous avons synthetise un verre stable, nomme cnbzn, a base de cdf#2 et de cdcl#2 et comprenant egalement naf, baf#2 et znf#2. La presence de chlorures accroit le domaine de transmission infrarouge de 4 m par rapport a zblan. La possibilite d'incorporer des terres-rares a hauteur de 1% dans cette matrice est verifiee. Apres optimisation de sa resistance a l'attaque par l'humidite atmospherique, les caracteristiques spectroscopiques des ions er#3#+ et pr#3#+ dans ce verre, sont egalement etudiees. L'energie de phonons moyenne, plus basse que celle de znsb, permet d'atteindre pour le niveau #1g#4 une duree de vie experimentale de 218 s a 1/e#3 pour cnbzn


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 134 P.
  • Annexes : 103 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 1996/163
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.