Structure et biodiversite de paysages de bocage : le cas des empidides (diptera, empidoidea)

par NATHALIE MORVAN

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de PAUL TREHEN.

Soutenue en 1996

à Rennes 1 .


  • Résumé

    De nombreuses questions se posent quant aux consequences ecologiques des modifications des paysages agraires. Ce travail s'inscrit dans les problematiques relatives a la biologie de la conservation dans des paysages de bocage et s'interesse plus precisement aux relations entre la biodiversite d'un groupe d'insectes, les empidoidea (diptera), et la structure du paysage. Deux approches complementaires ont ete developpees: la premiere porte sur l'etude de la distribution spatiale et de la diversite du peuplement d'empidides dans trois paysages de bocage, dont les structures spatiales sont differentes ; la seconde, sur la base de l'etude de processus biologiques au niveau d'especes du genre hilara, traite des relations fonctionnelles entre la biodiversite et la structure du paysage. La quantification des structures spatiales des trois sites consideres montre que les mesures de l'heterogeneite spatiale des paysages depend de l'echelle d'etude. D'autre part, la prise en compte conjointe de la matrice agricole et du reseau de haies permet une appreciation plus precise du bocage. L'etude d'un groupe d'insectes met en evidence une action de la structure du paysage sur la composition et la distribution spatiale du peuplement d'empidides. De plus, la richesse specifique des empidides est favorisee par des gammes faibles ou moyennes d'ouverture du bocage. La structure des corridors rivulaires des ruisseaux determine la localisation des essaims de reproduction des especes du genre hilara. Les gites larvaires pour les especes de ce meme genre sont situes preferentiellement dans des sols non remanies, et plus particulierement dans les talus. La dispersion des individus est dependante du degre d'ouverture du paysage et contribue a determiner des unites spatiales fonctionnelles pour chaque espece. La confrontation de l'ensemble de ces resultats montre que les differents modes d'utilisation de l'espace et les traits d'histoire de vie des especes permettent d'expliquer le maintien d'une diversite importante d'empidides dans les paysages agricoles etudies. Cette approche au niveau du paysage permet d'integrer une dimension spatiale en biologie de la conservation, qui est souvent ignoree et pourtant importante


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 160 P.
  • Annexes : 150 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 1996/134
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.