Etude structurale et organisation des genes vitellogenine dans le genome de la truite arc en ciel

par VALERIE TRICHET

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de J.-P. LEPENNEC.

Soutenue en 1996

à Rennes 1 .


  • Résumé

    Chez les vertebres ovipares, les genes vitellogenine sont transcrits dans le foie sous le controle de l'oestradiol. Le produit de ces genes, la vitellogenine est secretee dans la circulation sanguine d'ou elle est captee par l'ovocyte en croissance. La vitellogenine est le precurseur majeur des proteines du jaune d'uf. Dans l'ovocyte, elle subit une proteolyse et est stockee pour former les reserves nutritives necessaires au developpement du futur embryon. La famille des genes vitellogenine a ete plus particulierement etudiee chez xenopus laevis et chez le poulet, ou respectivement 4 genes et 3 genes plus 2 pseudogenes ont ete denombres. La presente etude menee chez un salmonides, la truite arc-en-ciel (oncorhynchus mykiss) revele la presence de 20 genes vitellogenine distribues en 3 groupes structuraux et de 10 pseudogenes distribues en quatre groupes structuraux. Les pseudogenes sont des copies incompletes ne presentant que les six ou les neuf premiers exons d'un gene vitellogenine forme de 34 exons. Ces copies completes et incompletes partagent des taux d'identite elevees compris entre 97 et 100% sur leurs regions transcrites et egalement sur leurs regions 5' flanquantes. Pour la plupart, ces copies des genes vitellogenine sont organisees en repetitions directes et sont separees par une region intergenique conservee. L'unique locus vitellogenine detecte s'etend sur 700 a 1 400 kb. De nombreuses sequences repetees ont ete identifiees, notamment des micro ou minisatellites en 3' des pseudogenes. Dans la region intergenique conservee entre les copies, deux sequences de type retrotransposon avec et sans ltr ont ete reperees. Un element de type retroposon a ete caracterise dans l'intron 9 de deux groupes de copies completes et il serait implique dans les rearrangements structuraux observes pour le troisieme groupe de copies completes et pour trois des quatre groupes de pseudogenes. Une etude preliminaire chez deux especes du genre salmo (s. Salar et s. Trutta) montre que les genes vitellogenine sont presents en nombre restreint de copies par rapport aux deux especes du genre oncorhynchus etudiees (o. Mykiss et o. Tshawytscha). La synthese des donnees obtenues permet de proposer un modele decrivant la mise en place de la famille des genes vitellogenine dans le genome de la truite arc-en-ciel. Ce modele propose une augmentation du nombre de copies en deux temps avec une etape de duplications locales des genes suivie d'une etape d'amplification de fragments genomiques de plusieurs centaines de kb


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 106 P.
  • Annexes : 123 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 1996/142
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.