Etude des facteurs qui conditionnent in vitro l'expression des genes de l'interleukine-2, de l'interferon-gamma, et de l'interleukine-4 dans les lymphocytes humains : par une methode d'analyse cytofluorimetrique adaptee a la detection des arn messagers et des proteines au niveau cellulaire

par PIERRE-YVES MORVAN

Thèse de doctorat en Sciences biologiques

Sous la direction de N. GENETET.

Soutenue en 1996

à Rennes 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Nous avons etudie l'expression des genes de cytokines dans les lymphocytes humains, par deux methodes permettant d'avoir acces aux produits des genes au niveau cellulaire: les arnm par hybridation in situ (his) a l'aide de sondes non radioactives ; et les proteines reconnues par des anticorps en immunofluorescence (if). Ces deux methodes ont ete adaptees a l'analyse cytofluorimetrique, permettant de selectionner les cellules d'interet - les lymphocytes - au sein de suspensions cellulaires heterogenes. La technique d'his a ete mise au point dans les cellules de la lignee jurkat pour la detection des arnm de l'il-2 ; ce modele nous a permis de definir les conditions d'hybridation et de detection permettant d'obtenir un signal fluorescent specifique et reproductible. L'expression des arnm de l'il-2, de l'ifn- et de l'il-4 a ensuite ete etudiee apres activation in vitro dans des lymphocytes humains: des lymphocytes parmi les cellules mononucleees du sang peripherique (pbmc), des lymphocytes t purifies, des lymphocytes t cd4 et t cd8 isoles des pbmc et des clones t generes in vitro. Les frequences des cellules exprimant les arnm de l'il-2 et de l'ifn-, ainsi que les niveaux d'expression par cellule, estimes par l'intensite du signal de fluorescence, ont ete analyses en fonction de la nature de l'activateur, du temps d'activation, et du type de suspension cellulaire etudiee. Nous avons egalement mesure l'influence de l'environnement, des cellules accessoires et de l'apport de cytokines exogenes, ainsi que le role des signaux de costimulation delivres par des ligands solubles. Les resultats de l'etude de la production de ces memes cytokines - il-2, ifn- et il-4 - au niveau cellulaire, par une analyse en if, a l'aide d'anticorps reconnaissant la proteine cytoplasmique, montrent une bonne correlation entre les methodes et une simultaneite de la transcription et de la traduction. De plus, l'analyse en if permet l'identification des caracteristiques des cellules productrices en double marquage, par la mise en evidence de molecules de surface definissant des populations et des sous-populations cellulaires ou des stades d'activation. La capacite de production d'il-4 a ete etudiee dans des clones t, ainsi que les facteurs qui favorisent sa production dans les lymphocytes t humains isoles du sang. Nous avons montre une difference entre les lymphocytes t cd4 et t cd8 en terme de capacite de production des cytokines de type th1 (il-2 et ifn-) ou th2 (il-4). Le profil de differenciation des lymphocytes t etait conditionnes par des facteurs d'environnement, des interactions avec des cellules accessoires et des mediateurs solubles


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 205 P.
  • Annexes : 205 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 1996/52
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.