Etude de la proopiomelanocortine (pomc) et de son role eventuel dans la regulation centrale de la reproduction chez la truite arc-en-ciel (oncorhynchus mikiss)

par ISABELLE CHAUVEAU

Thèse de doctorat en Sciences biologiques

Sous la direction de P. JEGO.

Soutenue en 1996

à Rennes 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La proopiomelanocortine (pomc) est un polypeptide dont les differents peptides derives (acth, msh, endorphines) ont un spectre d'activite tres large que ce soit chez les mammiferes ou chez les poissons. La recherche d'une implication dans la regulation centrale de la reproduction chez la truite arc-en-ciel (oncorhynchus mykiss) fait l'objet du present travail. Dans un premier temps, nous avons etudie la localisation des cellules exprimant les deux genes pomc (a et b) mis en evidence precedemment chez la truite arc-en-ciel. Les deux genes sont exprimes differemment dans l'hypothalamus et les differentes regions de l'hypophyse. L'analyse de l'adnc de la pomc a laissait prevoir l'existence de peptides nouveaux. Les peptides alge et yhfqg ont effectivement ete mis en evidence. Sous une forme amidee (yhfqnh#2. ), l'un des peptides a ete trouve en quantites importantes au sein des follicules a prolactine et dans des fibres issues de corps cellulaires presents dans le noyau lateral du tuber. La regulation par les steroides sexuels de l'expression des deux genes pomc dans l'hypothalamus et l'hypophyse a fait l'objet d'une etude utilisant plusieurs techniques de dosages d'arnm (northern blotting ; hybridation in situ) et de peptides (immunocytochimie et dosages radioimmunologiques). Les resultats ont cependant ete difficiles a analyser du fait d'une contamination hypophysaire irreguliere masquant les eventuelles variations de ces taux. Nous avons neanmoins observe une diminution des taux globaux d'arnm pomc a et une augmentation des taux d'msh dans l'hypothalamus sous l'effet d'un traitement par l'oestradiol et la testosterone. Cependant nous n'avons jamais observe de colocalisation pomc -recepteur des oestrogenes ce qui suggere des effets indirects. Nous nous sommes enfin interesses aux relations paracrines qui pouvaient exister au sein de l'hypophyse. En culture primaire de cellules hypophysaires, nous avons observe une stimulation de la secretion de prolactine sous l'effet d'extraits de la pars intermedia (pi). L'msh qui est la principale hormone exprimee dans la pi, exerce une action efficace sur la secretion de prolactine lorsqu'elle est appliquee aux cellules en culture

  • Titre traduit

    Study of the proopiomelanocortine (pomc) and his putative role in the central regulation of reproduction in the rainbow trout (oncorhynchus mykiss)


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 110 P.
  • Annexes : 277 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 1996/58
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.