Role des fibroblastes dans la progression tumorale dans un modele experimental de tumeurs coliques

par BLANDINE LIEUBEAU

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de M. GREGOIRE.

Soutenue en 1996

à Rennes 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La reaction stromale est parfois mise en avant dans le controle de la progression tumorale. Elle depend essentiellement de l'activation de quelques types cellulaires, dont les fibroblastes, responsables de la mise en place d'une matrice extracellulaire servant de support au developpement de la tumeur. Le but de notre travail a consiste a elucider plus particulierement la nature et le role des fibroblastes impliques au cours du developpement tumoral. Nous avons analyse la reaction fibroblastique induite par l'injection sous-cutanee de deux lignees d'adenocarcinome colique de rat, l'une donnant des tumeurs progressives, l'autre des tumeurs qui regressent en trois a quatre semaines. Nous avons montre que les cellules cancereuses progressives, en produisant du tgf#1, favorisent le maintien du phenotype myofibroblaste au sein des tumeurs. Ces myofibroblastes pourraient etre responsables de la mise en place d'une matrice extracellulaire favorable a la progression tumorale. En revanche, l'encapsulation des tumeurs par des fibroblastes indifferencies conduit a la regression des tumeurs. Ainsi, en fonction des facteurs produits par les cellules cancereuses, celles-ci pourraient reguler l'activite des fibroblastes et, orienter la reaction stromale soit vers l'extension, soit vers l'encapsulation des cellules cancereuses. Nous avons egalement etudie les interactions entre la reaction fibroblastique et le systeme immunitaire au cours du developpement tumoral. Nos resultats indiquent qu'une modification de la reponse immunitaire s'accompagne d'une alteration du potentiel tumorigenique des tumeurs associee a une modification de la reaction fibroblastique. Ainsi, la reaction fibroblastique au sein d'une tumeur ne serait donc pas exclusivement dependante des interactions directes entre cellules cancereuses et fibroblastes. Le systeme immunitaire, au travers de lymphocytes t fonctionnels, pourrait participer a la perte du phenotype myofibroblaste au sein des tumeurs. Une meilleure connaissance de la reaction fibroblastique pourra conduire a la mise en place de strategies anti-cancereuses ciblees non pas essentiellement sur les cellules cancereuses mais aussi sur les myofibroblastes associes a la progression tumorale


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 126 P.
  • Annexes : 294 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 1996/8
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.