Cyanophycees toxinogenes : detection par methodes biologiques et chimiques. approche de la regulation

par CHANTAL VEZIE

Thèse de doctorat en Sciences biologiques

Sous la direction de G. BERTRU.

Soutenue en 1996

à Rennes 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le developpement des cyanophycees (cyanobacteries, algues bleues), du a l'enrichissement des eaux douces en nutriments, entraine la formation frequente de fleurs d'eau ou blooms. Elles sont responsables de nombreux cas d'intoxication d'animaux a travers le monde et presentent des dangers pour l'homme. Certaines especes synthetisent des toxines (hepatotoxines, neurotoxines), generalement contenues dans les cellules mais pouvant etre liberees dans l'eau a la lyse de celles-ci. Une recherche de methodes pouvant remplacer le bioessai sur souris, utilise traditionnellement pour la detection des toxines de cyanobacteries, a ete realisee a partir de souches cultivees au laboratoire. Le biotest sur les larves d'artemia salina represente une technique efficace pour detecter les hepatotoxines. Le test in vitro sur hepatocytes donne des resultats encourageants mais necessite certaines ameliorations. La methode du microtox n'est pas applicable a la recherche de ces productions. Seule l'analyse en hplc est a la fois satisfaisante et rapide pour leur detection. En bretagne, plus de 70% des blooms naturels recoltes dans des reservoirs et dans des eaux de loisirs sont hepatotoxiques. Une variation de la production de toxines intra et inter bloom a ete observee. L'approche de la regulation de la toxicite a ete effectuee par un suivi des populations de cyanophycees dans le lac de grand-lieu. La toxicite des blooms, constitues de communautes phytoplanctoniques, depend de la proportion de souches toxiques. Contrairement a certaines etudes citees dans la litterature, aucune influence des conditions physico-chimiques de l'eau sur la production de toxines n'a ete observee. Seul, le rayonnement global semble exercer un role dans la regulation de la toxicite. Cependant, l'origine et le controle de celle-ci restent encore a eclaircir


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol (145 p.)
  • Annexes : 248 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 1996/37
  • Bibliothèque : Institut National des Sciences Appliquées. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : THE VEZ
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.