Caracterisation in situ des echanges gazeux chez le ble et la vigne en champagne. Mise en evidence d'une relation entre l'efficacite de pesticides systemiques et la conductance foliaire ; proposition d'un modele climatique sur ble

par Pierre Mischler

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Jean-Claude Audran.

Soutenue en 1996

à Reims .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Un ble tendre d'hiver (triticum aestivum var. Thesee) et une vigne (vitis vinifera l. Var. Pinot noir) ont fait l'objet d'une caracterisation pluriannuelle, in situ, des variations de photosynthese nette et de conductance foliaire au cours de leur cycle vegetatif en fonction des conditions meteorologiques. Chez le ble, la temperature, l'humidite relative et la pluviometrie determinent l'essentiel des variations de la conductance foliaire, alors que la photosynthese est en plus sous la dependance d'effets lies a l'annee. La vigne presente des similitudes avec le ble, mais aussi des differences, notamment avec un effet tres important du deficit en pression de vapeur et de la pluviometrie. Les variations de conductance foliaire du ble au cours d'une journee sont souvent de type depression de midi. A l'inverse, dans certains cas, une augmentation de la conductance est observee jusqu'au milieu de l'apres midi. Cette difference de comportement s'explique grace a des parametres meteorologiques simples: la temperature et l'humidite relative de l'air ainsi que la pluviometrie. Des experimentations menees sur ble ont revele pour la premiere fois que l'efficacite de fongicides systemiques pulverises selon la pratique agricole, pour lutter contre des maladies cryptogamiques du ble, depend en partie des variations de conductance. Le positionnement des traitements durant la journee modifie non seulement la capacite de la matiere active a atteindre les parasites (oidium, septorioses, pietin-verse), mais aussi le potentiel de recolte. Le rendement de la culture peut ainsi diminuer soit par un controle insuffisant des maladies, soit par des phytotoxicites. Pour mieux gerer les traitements des cultures par les pesticides, un modele mathematique empirique simple est propose. Il permet a partir de parametres meteorologiques accessibles aux agriculteurs (temperature, humidite relative, pluviometrie), de prevoir les variations de conductance dont depend l'efficacite des pesticides systemiques. Ce modele a fait l'objet d'une premiere annee de validation en 1995: les resultats sont encourageants. Il necessite une repetition en 1996. Apres la validite complete, il pourra etre utilise pratiquement, aupres des agriculteurs


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 128 P.
  • Annexes : 204 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Reims Champagne-Ardenne. Bibliothèque universitaire. Bibliothèque Moulin de la Housse.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.