L'eau et la ville : le cas de la Wilaya de Rabat-Salé (Maroc)

par Béattrice Allain Elmansouri

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Jean-Pierre Vigneau.

Soutenue en 1996

à Poitiers .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Rabat-salé, capitale politique du Maroc et sa périphérie ne semble pas a priori connaître de problèmes d'eau potable a l'instar d'autres agglomérations du Maghreb ou du continent africain. Le réseau d'eau potable qui couvre inégalement le territoire de la wilaya de rabat-sale a une histoire longue et complexe. Le système d'adduction et de distribution fut mis en place aux cours des siècles par les sultans. Le protectorat a introduit, comme dans l'espace urbain, de profonds et irréversibles changements. La population nouvellement installée ne pouvait se contenter des fontaines ou des puits. Elle obtint un service de distribution d'eau, individuel mais payant. Les autorités coloniales se lancèrent dans une politique de mobilisation, d'adduction d'eau, et de distribution d'eau par réseau. Ainsi la logique marchande hygiéniste triomphait. Le mouvement allait se poursuivre au lendemain de l'indépendance. Grâce au barrage, installée sur l'oued Bou Regreg les habitants de la façade atlantique bénéficient depuis 1976 de l'eau potable distribuée par la régie autonome d'eau potable et d'électricité (Red) elle assurait officiellement en 1987 le raccordement de 67,4% de la population. La question de l'eau se poserait donc avec peu d'acuité dans la wilaya de rabat-sale. En fait, ce bon résultat masque une réalité beaucoup plus complexe qu'il n'y parait. En effet les disparités socio-spatiales en matière d'équipement, de volumes consommes, de dotations per capita existent entre les quartiers résidentiels et populaires, entre les deux villes et entre l'agglomération et la périphérie.

  • Titre traduit

    The water and the city : the example of the Wilaya of Rabat-Sale (Morocco)


  • Résumé

    Rabat-sale, the political capital of morocco, and its suburbs does not seem to have a problem of drinking water like other Maghreb and African cities do. The network of drinking water which unequally covers the territory of the Wilaya (district) of rabat-sale has a long and complex history. The system of canalization and distribution was set up for centuaries by the sultans (kings). The protectorate introduced, like in the urban landscape, deep and irreversible changes. The newly settled population could not be satisfied with fountains and wells. A personal service was made available, but for a charge. Colonial authorities took up a policy of mobilization, canalization and thus triumphed. The movement continued after independance. Thus triumphed. The movement continued after independance. Thanks to the dam set up on Bou Regreg river, the inhabitants along the atlantic coast enjoy drinking water since 1976 which is distributed by the independant management of drinking water and electricity (red). It ensured officially in 1987 the connection to 67,4% of the population. The water question would not normally be so acute in the Wilaya of Rabat-Sale. However, this good situation hides a much more complex reality than one might think. Indeed, socio-spacial disparities in equipment, consumed volumes and in per capita shares exist between residential and heavyly

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (437 f. dactylogr.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 407-423

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Maison des sciences de l'homme et de la société. Centre de documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. BU Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 27-1996-13
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.