Les déterminants des salaires : est-il rentable de faire des études en France aujourd'hui ?

par Isabelle Halif

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de J-CLAUDE BOUTOU.

Soutenue en 1996

à Poitiers .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Que peut-on dire aujourd'hui de la relation entre niveau d'etudes et salaires en france? dans une premiere partie, nous presentons la theorie economique. Unpremier groupe de theoriciens adoptent le point de vue de l'employeur. La theorie du capital humain explique les differences salariales par les differences de "capital humain" des individus (etudes, experience). Pour la theorie du filtre, l'education n'a pas d'effet direct sur la productivite mais permet de trier les candidats. Les approches en termes de discrimination partent du fait que l'impact de la formation sur le salaire n'est pas uniforme selon les categories. Un second groupe de theoriciens choisissent le point de vue du demandeur d'emploi. Selon certains, c'est la segmentation du marche du travail qui commande la carriere. En particulier, les grandes entreprises du marche primaire versent des salaires "d'efficience". D'autres, theoriciens des "contrats implicites", privilegient l'association : securite de l'emploi faible niveau des salaires. La theorie economique du syndicat explique les salaires par les rapports entre entreprises et syndicats. Enfin, les theoriciens de la croissance endogene preconisent une relation entre les salaires et le "capital humain" de l'entourage. Dans une seconde partie, nous utilisons l'enquete emploi de 1992 pour mesurer a quel point les theories precedentes repondent a notre question de depart, dans le cas de la france d'aujourd'hui. Dans un premier temps, dans l'optique des demandeurs d'emploi, nous procedons a des regressions des niveaux de remunerations sur les caracteristiques individuelles, prises une a une, puis associees et ou transformees pour constituer des variables explicatives de fonctions de gains. Dans un second temps, du point de vue de l'offre d'emplois, nous examinons l'influence des caracteristiques des emplois sur le "rendement" des etudes. Dans chacun de ces temps, nous envisagerons : (1) l'ensemble des salaries; (2) certains sous-ensembles particulierement interessants.


  • Résumé

    What can be said about the link between educational level and wages in france today? in the first part, we present the economic theory. A first group of theoriticians agrees the employers' viewpoint. The theory of human capital accounts for the disparities of wages by the differences of "human capital" (studies experience). According to the "filter" theory, education has no direct effect on productivity but makes possible the selection of applicants. Approaches in terms of discrimination are based on the fact that the impact of education on wages is different according to categories. A second group of theoriticians side with the conception of the job seekers. For some, it is the segmentation of labour market that rules the carreer. In particular, big firms of the primary market pay "efficient" wages. Others who are theoriticians of the "implicit contracts" favour the concept of the association : job security low wages. The unionist's economic theory is that in the wages there a relationship between firms and unions. At last the theoriticians of the endogenous growth advocate a link between wages and the human capital of the environment. In a second part, we use the 92's employment inquiry to rate the extent to which the previous theories answer the question mentionned above concerning france. Firstly, from the perspective of the job seekers we make regression of the level of remunerations on individual characteristics, which we will take one by one and then associate them, transform them to constitute explicative variables that account for the functions of earnings. Secondly, from the perspective of jobs supply we examine the influence which some characteristics of jobs have on the productivity of education. In each cases, we consider (1) the sample of employees taken as whole, (2) some particularly interesting subgroups.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 385 f
  • Notes : THESE NON CORRIGEE

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. BU Lettres.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. BU Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TD 27-1996-17
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.