La volonté de la personne poursuivie : étude de droit français et aperçus de droits étrangers

par Anne Scattolin

Thèse de doctorat en Sciences criminelles

Sous la direction de Jean Pradel.

Soutenue en 1996

à Poitiers .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La procédure pénale est souvent envisagée sous l'emprise de ceux qui sont charges d'appliquer la loi pénale (police, poursuite, juge). Envisager la volonté de la personne poursuivie, autrement dit ses possibilités d'action et de décision, conduit à déplacer le centre de gravité du procès en attirant l'attention non plus seulement sur les organes processuels mais aussi sur ce personnage central du procès qu'est le poursuivi. Les systèmes pénaux d'Europe et d'Amérique du nord, d'inspiration accusatoire ou inquisitoire, prennent en compte à des degrés divers la volonté du poursuivi. Celui-ci peut ainsi exiger l'audition d'un témoin à décharge, s'opposer à l'administration de certaines preuves, contester une décision de l'autorité judiciaire, participer à des procédures de justice négociée. La prise en compte de la volonté du poursuivi s'inscrit dans une perspective d'humanisation de la justice pénale, mais aussi de simplification de cette même justice. La volonté du poursuivi sert alors davantage les intérêts du système répressif et peut se retourner contre ceux de celui qui l'exprime.

  • Titre traduit

    The defendant's will


  • Résumé

    Penal procedure is often considered as being under the control of those who are in charge of implementing penal law (police, prosecution, judge). Taking into consideration the defendant's will, or in other words his possibilities of action and decision, transfers the centre of gravity of the trial by drawing the attention not only to the proceeding's actors, but also to the trial's main character : the defendant. European and North American penal systems, of accusatorial or inquisitorial type, take into account, to various degrees, the defendant's will : for example, he has the possibility to demand the hearing of a defence witness, to oppose the admission of evidences, to disagree with a decision of the judicial authority, to make transactions. Considering the defendant's will fits into a perspective of humanization of penal justice, but also of simplification. The will of the defendant serves then more the interests of the repressive system and may well turn against the defandant himself.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 440 f
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. BU Droit-Economie-Gestion.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. BU Droit-Economie-Gestion.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TD 27-1996-12
  • Bibliothèque : Université de Poitiers. UFR Droit et sciences sociales. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Panthéon-Assas. Institut de criminologie de Paris. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH SCAT V

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Bibliothèque de recherche juridique.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MICROF/SCA
  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1181-1996-13
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.