Structuration de la variabilité génétique de la luzerne (Medicago sativa L) pérenne, tétraploïde à l'aide de caractères agro-morphologiques, moléculaires et physico-chimiques

par Maria-Lucia Crochemore

Thèse de doctorat en Agronomie et biologie moléculaire

Sous la direction de Y. TOURTE.

Soutenue en 1996

à Poitiers .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Trois methodes d'analyse ont ete utilisees pour decrire la variabilite de 47 populations (sauvages, populations de pays, varietes) representant des aires geographiques distinctes du complexe medicago sativa et pour situer le materiel vegetal utilise dans les programmes de selection ouest-europeens par rapport aux ressources genetiques disponibles au niveau mondial. L'analyse de la diversite genetique pour les caracteristiques morphologiques et agronomiques met en evidence une forte separation entre les types sauvages et cultives. Les sauvages de la ssp. Falcata et de la ssp. Sativa presentent une forte ressemblance morphologique avec un port rampant, une dormance hivernale marquee, des graines petites et dures. Les types cultives se repartissent selon un gradient de dormance depuis les flamands jusqu'aux mediterraneens. L'analyse du polymorphisme neutre (rapd) a mis en evidence l'importance de la variation intra-population qui represente plus de 50% de la variation totale. Les sous-especes sont aisement caracterisees et les groupes de populations definis sur la base de leur comportement agro-morphologique est faiblement detectee. A l'aide de la technique amova (analysis of molecular variance), il est possible de distinguer l'ensemble des varietes incluses dans cette analyse. L'etude de la variabilite genetique des caracteristiques physico-chimiques des plantes entieres a porte sur les spectres infra-rouge collectes sur des poudres de tiges foliees. L'analyse mathematique de l'information spectrale s'avere tres performante. Les relations entre les populations sont proches de celles obtenues a l'aide des caracteres morphologiques et agronomiques. La connaissance acquise sur ce materiel vegetal permet de montrer que la variation utilisee au sein des programmes de recherche ouest-europeens reste importante et peut encore faire l'objet de selection. Cependant, elle ne represente qu'une faible part de la variation disponible au niveau mondial. Les types sauvages, bien que peu representes dans cette etude, presentent de grandes differences entre eux et constituent des reservoirs considerables de variation genetique

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : [8], 100, [19] f
  • Annexes : 239 réf. bibliogr

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. Section Sciences, Techniques et Sport.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 96/POIT/2381
  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. Section Sciences, Techniques et Sport.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.