Oxydation de divers composés organiques par le dioxygène en milieu aqueux sur catalyseurs à base de métaux nobles

par Florence Delanoë

Thèse de doctorat en Chimie appliquée

Sous la direction de D. DUPREZ.

Soutenue en 1996

à Poitiers .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'objectif de ce travail est de mettre au point un systeme catalytique heterogene susceptible, par oxydation voie humide sous oxygene, d'eliminer des composes organiques oxygenes et azotes, representatifs des polluants des effluents urbains et industriels. Des tests d'oxydation du phenol, realises sur le catalyseur, 1%pt/ceo#2, montrent le caractere refractaire de l'acide acetique, seul sous produit de fin de reaction avec le dioxyde de carbone. L'oxydation de l'aniline se caracterise par la formation d'intermediaires presents en quantite relativement importante. Les produits de condensation de l'aniline generalement observes (azo, azoxybenzene,. . . ) ne sont pas formes en oxydation catalytique. Le mecanisme radicalaire favorise par le catalyseur ru/ceo#2 conduit directement a la formation de composes plus legers. Concernant l'oxydation de l'acide acetique, le metal joue un role primordial dans l'activation de la reaction. Le ruthenium est, parmi les metaux des groupes vii et viii, celui offrant la meilleure conversion de l'acide acetique. Il a ete demontre la necessite d'avoir un support catalytique de type semi-conducteur n, tel que la cerine, afin de maintenir le metal a l'etat reduit. Dans les conditions generales de reaction, l'oxydation par le systeme catalytique 5%ru/ceo#2 est totale en 90 minutes de reaction. Le role de l'oxygene, la concentration du reactif et la temperature sur la reaction d'oxydation ont pu etre precises par une etude cinetique complete. Le dioxyde de carbone soluble presente un effet inhibiteur sur l'activite en diminuant la solubilite de l'oxygene. Deux phenomenes majeurs entrainent la desactivation des catalyseurs. Ils sont mis en evidence par des analyses specifiques des catalyseurs vieillis par des cycles successifs d'ovh, la reoxydation du metal en ruo#2 et l'empoisonnement de la surface du catalyseur par l'acide acetique. Neanmoins, un retraitement reducteur des catalyseurs permet de recuperer 90% de son activite initiale

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : viii, 187 p
  • Annexes : 79 réf. bibliogr

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. Section Sciences, Techniques et Sport.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 96/POIT/2332
  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. Section Sciences, Techniques et Sport.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.