Origine de la diversité des régions variables de chaînes lourdes d'immmunoglobulines de mouton : étude des gènes VH et JH

par Vinciane Dufour

Thèse de doctorat en Biologie cellulaire et moléculaire

Sous la direction de F. NAU.

Soutenue en 1996

à Poitiers .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le locus des chaines lourdes d'immunoglobulines de mouton contient une seule famille de genes codant les regions variables (proche de la famille de genes variables quatre humaine), qui est composee d'un nombre de genes inferieur a dix. Les regions variables de chaines lourdes mu semblent provenir du rearrangement d'un des six genes variables fonctionnels caracterises. Le locus codant les segments de jonction est restreint a deux genes fonctionnels, dont l'un est preferentiellement exprime. Par consequent, la diversite combinatoire des genes codant les regions variables de chaines lourdes est faible par rapport a des especes comme l'homme et la souris. Les regions variables de mouton sont tres probablement diversifiees apres rearrangement par un mecanisme d'hypermutation somatique qui affecterait particulierement les bases puriques des regions qui determinent la complementarite

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : [7], 150 f
  • Annexes : 278 réf. bibliogr

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. Section Sciences, Techniques et Sport.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 96/POIT/2290
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.