Etude génétique et moléculaire de déficiences polliniques chez Zea mays L

par Béatrice Lauga

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la Terre

Sous la direction de Daniel Combes.

Soutenue en 1996

à Pau .


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Des observations cytologiques et morphologiques ont été utilisées pour identifier l'origine des déficiences polliniques de trois lignées de maïs. Elles ont permis d'attribuer la cause de ce phénomène à trois événements distincts. Deux déficiences résultent d'une réduction de la taille de la panicule qui se traduit par une réduction du nombre d'épillets, des nombres de ramifications primaires et secondaires et de la longueur du maître brin. Ces caractères sont souvent accompagnés de surcroît par une réversion du sexe de l'inflorescence mâle. La troisième déficience pollinique est en partie attribuée à des anomalies méïotiques qui se produisent au cours de la microsporogénèse. Ces anomalies contribuent à la présence de pollen abortif au sein de la population de grain de pollen. L'analyse du déterminisme de la réversion du sexe a permis de démontrer l'influence simultanée de facteurs génétiques et environnementaux. La manifestation de ce caractère est consécutive à la présence d'un allèle majeur récessif chez deux des lignées déficientes. Son expression peut être influencée par les facteurs du milieu. La cartographie de 48 marqueurs Rflps et l'analyse de ségrégation des caractères inflorescentiels mâles ont conduit à l'identification et à la localisation de six régions chromosomiques impliquées dans le contrôle du nombre de ramifications primaires, de ramifications secondaires et de la longueur du maître brin. Enfin l'existence d'anomalies méïotiques nous a orientés à contribuer à la compréhension de la microsporogénèse chez Zea mays. L'identification de gènes spécifiquement exprimés au cours de la microsporogénèse a été engagée. A partir d'un criblage différentiel d'une banque d'ADNC issue de jeunes anthères contenant des cellules mère du pollen en preméïose et en méïose, huit clones issus de gènes spécifiquement exprimés au cours de la microsporogénèse ont été isolés.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (160 p.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Pau et des Pays de l'Adour. Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : USG 11599
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.