Etude des bactéries nitrifiantes du genre nitrobacter impliquées dans la biofiltration

par Luc Malhautier

Thèse de doctorat en Chimie. Microbiologie de l'eau

Sous la direction de Pierre Le Cloirec.

Soutenue en 1996

à Pau .


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La biofiltration apparaît comme une technique performante potentiellement applicable à de nombreuses émissions gazeuses. Cependant, le contrôle et l'optimisation de ce procédé sont fortement dépendants de la connaissance des microorganismes assurant l'abattement d'odeurs et plus précisément de l'ammoniac. Aussi, l'étude des bactéries responsables est-elle obligatoire et trois aspects ont été abordés : la détection, le dénombrement et la diversité de ces germes. Deux méthodes performantes de détection et de denombrement des bactéries du genre nitrobacter dans les sols ont été adaptées à un biofiltre de charbon actif. Ces bactéries sont dénombrées par la technique d'IF. La methode PCR est une procédure sensible et fiable de détection du genre nitrobacter, les pertes importantes de cellules et d'ADN empêchant son utilisation pour le quantifier. Ces outils ont été ensuite utilisés pour aborder l'écologie de ce filtre de laboratoire et appliqués à d'autres filtres qui diffèrent par leur support et les conditions de fonctionnement. Une forte densité de peuplement de ces filtres, dont les conditions de fonctionnement semblaient hostiles à leur croissance, par ces bactéries a été observée. L'étude de la diversité par sérotypie montre la constance des sérotypes les uns par rapport aux autres, quel que soit le filtre considéré. Cependant, ce résultat original est à manier avec prudence car le test d'autres sérotypes pourrait modifier cette diversité. Aussi, l'isolement des souches et leur caractérisation par une méthode performante s'impose-t-elle. Cette étude de la diversité permettrait d'optimiser l'efficacité d'un biofiltre par la création d'inocula controlés de manière rigoureuse et reproductible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (138 p.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Montpellier. Bibliothèque du LMGC.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH-MAL-96
  • Bibliothèque : Université de Pau et des Pays de l'Adour. Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : USG 11324
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.