Le traitement des aspects interactifs dans l'analyse ergonomique du travail collectif et coopératif : application à l'étude d'activités de conduite et de maintenance d'un processus industriel complexe et dangereux

par Rachid Kandaroun

Thèse de doctorat en Ergonomie

Sous la direction de Alain Wisner.

Soutenue en 1996

à Paris 13 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La presente these se propose d'etudier, en ergonomie, les interrelations entre les situations d'intervention, les methodologies et les cadres conceptuels. Elle tente de repondre a la question de savoir comment l'ergonome gere les contraintes et ressources de la situation d'intervention, en adaptant a la fois ses cadres conceptuels et ses methodes d'analyse. La recherche s'appuie sur l'analyse de 2 situations de travail : le pilotage d'une centrale nucleaire et la preparation des consignations en situation d'arret de tranche programme. Ce travail tente egalement de montrer que l'ergonome n'echappe pasau flux d'interactions sociales genere par les acteurs de l'intervention, dont il fait lui-meme partie; on en trouve la trace dans l'analyse ergonomique du travail (aet) et, a un niveau plus global, dans la conduite de l'intervention. Cette question ouvre sur une problematique peu consideree en ergonomie: celle de l'observation et de l'analyse en relation avec l'engagement de l'ergonome dans la situation. Il semble que cette question d'epistemologie doive etre integree dans une discussion sur le rapport entre l'aet a visee pratique et l'aet a visee de production de connaissances. Apres avoir discute, a la lumiere des 2 situations de reference, les apports et les limites des outils conceptuels et methodologiques utilises couramment en ergonomie, on examine la possibilite d'importer et d'appliquer a l'aet de tels outils tires d'autres domaines de recherche, comme la pragmatique linguistique. Une ebauche d'approche est proposee pour l'adaptation de ces cadres a l'aet.


  • Résumé

    This research aims to consider the interrelation between "situations of action", "methodologies" and "conceptual frameworks" in ergonomics, and to answer the following question : how does the ergonomist, including the searcher, manage the constraints and resources of the situation and adjust his own conceptual and methodological frameworks to them. The thesis is based on the analysis of two working situations in a nuclear power plant: the operation activity and the preparation of instructions for materials, prior to and during the annually refuelling outage. This research also tries to prove that the ergonomist cannot avoid the flow of social interactions generated by the actors of the system to which he himself belongs; this is outlined in the ergonomic work analysis as well as in the operation activity at a more integrated level. The question results in a problematic still partly unregarded in ergonomics, i. E. The relationship between observation and analysis, in relation with the ergonomist's commitment. It seems that this epistemological question has to be considered in terms of the relation between ergonomic work analysis (ewa) for practice and ewa for knowledge-production. The contribution and limits of the conceptual and methodological tools usually used in ergonomics are discussed in the light of these two reference situations and the feasibility of importation and application of concepts from linguistic pragmatics is considered.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 279 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire. Section Droit/Lettres.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire. Section Droit/Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH 1996 012
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.